Un nouveau site pour mes photos

Vous avez vu, j’ai un nouveau site tout beau tout neuf ! Bon, j’ai pas vraiment eu le choix. Mon ancien site était voué à disparaitre au 31 décembre. A qui la faute ? Au php. Le php, comme vous ne le savez sans doute pas, c’est le langage de programmation des sites internet. Ce langage php, déjà très compliqué, évolue dans le temps pour des raisons de sécurité, et aussi simplement pour embêter les gars comme moi qui n’y connaissent rien. Du coup, mon site qui datait de 2009 était en php 4. Quand mon hébergeur m’a envoyé un gentil mail pour me dire que je devais passer au php 5, je me suis aperçu que ma galerie et mon blog ne fonctionnaient plus. J’ai réussi à les mettre à jour pour que mon site perdure, mais quand j’ai appris qu’on devait passer cette fois au php 7, très différent des versions précédentes, j’ai compris que ça allait être la fin. Impossible de rendre ma galerie compatible, et même mon blog, qui normalement pouvait suivre, je n’ai pas réussi à le mettre à jour.

Du coup, c’était le moment de refaire mon site, cette fois de façon plus intelligente, sans souci pour suivre les évolutions du php. J’ai donc utilisé un script WordPress, un programme très connu et réputé qui permet de faire à peu près tout ce que l’on veut. Enfin ça c’est la théorie. Faut déjà comprendre comment ça marche, et une fois qu’on a à peu près compris on s’aperçoit que ça ne fonctionne pas si bien que ça, et que sans savoir coder, il va falloir s’arracher les cheveux et passer des heures et des heures devant le pc, au lieu de les passer devant son boitier photo dans la roselière du butor…

Tout a commencé sur cette page. Ils disent 5 minutes pour faire son site. Visiblement, on n’a pas la même notion du temps….

Pour faire un site, faut comprendre un minimum de plusieurs langages: le html, le css, le php et le sql. Et aussi l’anglais, bien sur, car même si le script de base de wordpress est à peu près traduit en français, tout le reste est en anglais, y compris tous les tutoriels que l’on peut trouver sur le net. Pas toujours facile ! Sur la page d’accueil de WordPress, il est écrit “le code est une poésie”. Voici la tronche de la poésie:

.text { margin: 10px 10px 0px 10px !important; font-size: 15px !important;} .title{ margin: 0px 0px 10px 10px!important; font-size: 16px !important; color: #333333; } .date{ margin: 0px 0px 0px 10px !important; font-size: 14px !important; color: #707070; font-style : italic;} .read-more { margin: 0px 20px 0px 0px !important;}

C’est du css, ça reste facile a écrire, la preuve j’en suis l’auteur. Ça sert à mettre en forme les aperçus des derniers articles sur ma page d’accueil.

Donc aujourd’hui, ça y est, je sais ce que c’est WordPress, à quoi sert Guttenberg, un constructeur de page, qu’est ce qu’un thème, une extension, un widget, un header, un footer, une lightbox, un shortcode etc… Vous aussi ? Bon alors vous êtes peut-être meilleurs que moi…

WordPress, c’est un programme de base gratuit, mais après, il y a un gros business derrière. Pour déterminer l’apparence du site, il faut choisir un thème. J’ai pu faire le mien avec un thème gratuit, mais il existe des milliers de thèmes assez élaborés payants. Il en est de même pour les extensions. Vous voulez faire une galerie ? afficher un diaporama photo ? afficher les derniers articles du blog sur votre page d’accueil ? Eh bien à chaque fois, il faudra trouver une extension. Elles sont toutes gratuites à la base, mais bien sur, 90% des fonctionnalités sont bloquées et il faut payer pour pouvoir les utiliser pleinement. Et le problème, c’est qu’il faut prendre un abonnement, c’est à dire qu’il faut repayer chaque année ! Et ça coute entre 45 et 100 euro par an pour une seule extension… Et en plus, 90% des extensions qui existent déconnent et fonctionnent mal. Heureusement qu’on peut essayer les versions gratuites pour voir que ça ne fonctionne pas…

L’excellent thème gratuit OceanWP, pas vraiment fait pour les oiseaux à la base. Mais il permet pas mal de personnalisation et il ne bug presque pas. Merci aux créateurs !

Il existe environ 40000 extensions pour wordpress. Vous voulez faire une galerie ? Pas de souci, tapez “gallery” dans la zone de recherche des extensions wordpress, il existe 3000 résultats présentés comme ça:

3000 extensions. Comment s’y retrouver???

Vous voulez faire une galerie qui permette d’ajouter un texte descriptif au dessus de chaque galerie (une fonction qui parait basique…) ? Après 2 semaines de recherches, je pense qu’il en existe à peu près… 1 ! Celle que j’ai utilisé et acheté (45 euro par an). Je ne regrette pas mon achat, bon y a des trucs qui déconnent mais en gros elle fonctionne bien.

Je passe un max de temps depuis 3 mois devant mon pc pour arriver à faire ce site, avec l’aide de Bertrand qui m’a aidé plusieurs fois à y voir plus clair. Il m’a aussi fait bénéficier de sa licence pour “Divi builder”, une extension qui permet de créer ses pages de façon très visuelle, et qui fonctionne très bien chez tout le monde sauf chez moi. Il aime bien bousiller mes pages une fois qu’elles sont presque terminées, sympa !

Aujourd’hui, le plus gros est fait, je finis ma galerie petit à petit, l’occasion de trier à nouveau mes photos et d’enlever les plus moches. Je ne suis pas peu fier d’y être arrivé à peu près tout seul et d’avoir réussi à faire à peu près ce que je voulais, je dis bien à peu près…

Ce nouveau site est “responsive”, c’est à dire qu’il est sensé s’afficher correctement sur une tablette ou un smartphone. Parce que ça aussi c’est galère à gérer, faire une présentation qui soit belle à la fois sur un écran 16/9 en 4K que sur un écran vertical minuscule de smatrphone ! Ça implique de faire un design simple, mais c’est très compliqué de faire des choses simples !

Cet article a 2 commentaires

  1. Ouais,est après tout ça, on c’est plus ou on place son piège- photo dans un bois grand comme un mouchoir de poche!!!!

    JR

  2. Je me marre apres le commentaire de JR 😂
    Et parce que tu me l’as racontée 😉

    Aude

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.