Des bêtes à poil

Les premiers affûts aux mammifères de cet été n’ont pas été très productifs. Rien à l’horizon, à part des tiques et des moustiques, ces derniers n’étant même pas arrêtés par mon super tissu de camouflage.

Soit ils piquent à travers le tissu et les vêtements, soit ils s’incrustent sous le tissu et piques 2 ou 3 fois avant que je ne m’en aperçoive. Il parait que les moustiques ne piquent qu’une seule fois. C’est qui qui a inventé cette grosse ânerie???

Et puis un soir, alors que j’attendais déjà depuis environ 3 piqures de moustique, voilà enfin un chevreuil qui sort du bois en face de moi. Dommage, trop loin. Je me dis qu’il va peut-être finir par se rapprocher, mais non, il finit certainement par me sentir et part tranquillement. Un peu plus tard, voilà un 2ème chevreuil qui sort ! Cette fois, trop près ! Il arrive dans mon dos et sort à 5 mètres de moi. Bien entendu, je suis repéré direct. Il fait quelques pas dans le pré mais me fixe longuement entre chaque pas. Moi, je ne bouge pas du tout, espérant qu’il finisse par avoir confiance, mais loupé, il finit par repartir en bondissant. Encore loupé !

Un peu plus tard, grosse surprise: un renard sort juste à ma droite dans le pré. Il fait quelques bonds puis s’immobilise. J’ai le temps de prendre 4 ou 5 photos, puis il repart comme il est venu, sans avoir regardé dans ma direction. Surement mon odeur une fois de plus…

Enfin ! Je crois que c’est ma première photo de mammifère depuis 2 ans. Et en plus il n’est pas vilain ce beau goupil !

Puis il ne se passe plus rien. A un moment, je repère un moustique sous mon tissu de camouflage. J’essaie de l’écrabouiller entre mes mains, et clac ! loupé. A ce moment, je lève la tête, et voilà qu’un jeune renard est devant moi, immobilisé par le bruit qu’il vient d’entendre. Il sort d’où celui-là ??? Du coup, je sais que je suis déjà repéré, mais la curiosité l’emporte, et le renard se rapproche de moi:

Trop vite pour l’autofocus visiblement… Heureusement, il s’immobilise:

Et puis bien entendu, il s’enfuit par la gauche sans me lâcher des yeux…

Pas assez de lumière pour figer le mouvement. Dommage j’avais réussi mon cadrage, pour une fois, la queue n’était même pas coupée !

Au moment de partir, voilà qu’un 3ème chevreuil sort du bois. Le premier était sorti trop loin, le 2ème trop près, celui-ci sort trop tard… La lumière est limite, mais j’arrive quand même à faire une petite photo:

Mais voilà, comme pour les autres, je suis repéré assez rapidement.

Bye bye !

Au final, une soirée incroyable. Je n’avais jamais vu autant d’animaux en une seule soirée depuis 3 ans minimum !

Cet article a 1 commentaire

  1. bonjour Jean Christophe
    les non loupées sont superbes et les loupées me font rire ,surtout ne change rien Hiiiii
    bonne continuation
    Pierre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.