Accueil L'Auteur Ethique Technique Photos Journal Liens Contact

Actualité     



Retrouvez ici les nouvelles du site, notamment mes aventures photographiques. Le but est de parler davantage du contexte qui accompagne les images, et de montrer que la photographie d'oiseaux est loin d'être facile. Sujets absents, affûts et photos ratées, occasions manquées constituent l'essentiel des sorties !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

La rivière et ses habitants ailés

J'ai effectué quelques affûts ces derniers temps au bord de la rivière pour tenter de photographier le cincle. Il y a bien 2 ou 3 oiseaux dans le secteur, mais ils exploitent une grande zone pour se nourrir, et leurs lieux de pêche sont difficilement prévisibles. Il se montrent de plus farouches. Bref, pas facile. Pour être le moins visible possible, j'ai opté pour un affût couché, et j'ai choisi un endroit ou normalement, les cincles viennent régulièrement...

IMG_8925.jpg

Lors du premier affût, rien ne se passe pendant 2 heures. Je commence a avoir mal au dos, je décide de me relever 5 minutes pour me détendre. A peine relevé, devinez quoi ? Et oui vous avez deviné (et sinon vous êtes vraiment nul !) ! Un cincle arrive de nulle part et se pose à moins de 10 mètres de mon objectif, devant moi. Je suis pratiquement debout et il ne part même pas. Il commence même à pêcher... A un moment, il passe derrière une pierre et je deviens alors invisible pour lui. J'en profite pour me rallonger et saisir le reflex. J'attends, et au moment ou il réapparait, alors qu'en théorie je suis maintenant à nouveau camouflé, il me repère de suite et part à 400 km en aval... Bien entendu, il ne reviendra pas.

La fois suivante, je vais vous économiser de la lecture, il s'est passé pratiquement la même chose. Pause détente après 1h30 sans rien voir ni en amont ni en aval, puis le cincle vient me narguer au moment ou je me relève. Incroyable ! C'est pas le moment de jouer au Loto on dirait...
Finalement, l'affût se termine bien. J'ai la visite du rougegorge dont je squatte le territoire, et du troglodyte local, ainsi que d'une bergeronnette des ruisseaux. Il y a même un roitelet et 2 mésanges à longue-queue qui viendront se promener dans le petit saule à quelques centimètres au dessus de ma tête ! Personnellement j'adore la photo du troglodyte, c'est juste dommage que sur les 4 photos que j'ai pris de ce petit oiseau, les 2 seules qui montrent une belle attitude sont les 2 qui soient un peu floues vu de près. Mais bon, le contraire m'aurais étonné, ça n'arrive pas souvent !

iMG_0809.jpg
_MG_0754.jpg
_MG_0777.jpg
_MG_0843.jpg

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet