Accueil L'Auteur Ethique Technique Photos Journal Liens Contact

Actualité     



Retrouvez ici les nouvelles du site, notamment mes aventures photographiques. Le but est de parler davantage du contexte qui accompagne les images, et de montrer que la photographie d'oiseaux est loin d'être facile. Sujets absents, affûts et photos ratées, occasions manquées constituent l'essentiel des sorties !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

En manque de photos

Depuis un bon moment maintenant, j’ère dans la campagne environnante dès que j’ai un moment, à la recherche de sujets photographiques. J’ai rendu visite au tichodrome, mais le froid ne l’incite pas à sortir, surtout que chez lui, un vent de folie souffle en permanence en s’engouffrant entre les montagnes. Impossible de rester sur place également pour moi…

Au chaud dans ma voiture, je cherche alors dans le paysage glacé et enneigé des animaux de sortie. Pas facile. Le temps passe, je ne trouve rien, à part un renard que je fais fuir rien qu’en m’arrêtant à 200 mètres de lui (comme d’hab quoi !) et je commence à être en manque de photo. Si si, ça arrive. C’est facile à détecter : au moment ou vous vous mettez à prendre des rafales de photos dès qu’un animal est à moins d’1km de l’objectif, c’est que vous êtes en manque. Vous savez pertinemment que l’animal est trop loin, que la lumière est pourrie, qu’il n’y a aucune belle photo à faire, mais vous ne pouvez pas vous empêcher de déclencher, au cas où le hasard fasse qu’au final une belle photo sorte…

Pour se soigner, qu’une seule solution : rester calme, et trouver à tout prix une bonne occasion de faire de belles photos, histoire de satisfaire ses pulsions photographiques. Et pour moi, c’est enfin arrivé le week-end dernier. Les grives litornes et les merles noirs se jettent à nouveau sur les petits pommiers d’hiver, comme chaque année (mais un peu tard cette fois). La Grive litorne est un magnifique oiseau qui ne demande qu’à être sublimé, mais ce n’est pas facile pour le photographe. Les pommiers ont beau avoir de jolies petites pommes rouges, ils sont constitués d’un enchevêtrement de branches très dense, et la plupart du temps les oiseaux sont au beau milieu de ce bazar. Et quand ils sont dans des extrémités dégagées, les petites pommes autour sont bien pourries, histoire de bien enlaidir les photos… La lumière est également très limite pour mon reflex, mais ça passe. Par contre, pas la peine d’essayer la digiscopie !

_MG_1412.jpg
_MG_1467.jpg

Voici donc une sélection de photos des merles noirs et des grives litornes. Elles ne vont pas gagner un concours, mais elles me plaisent quand même bien, ce sont les meilleurs images de grive que j’ai pu faire depuis 4 hivers.

_MG_1659.jpg
_MG_1618.jpg
_MG_1803.jpg
_MG_1829.jpg
_MG_1778.jpg
_MG_1804.jpg
_MG_1865.jpg
_MG_1942.jpg
_MG_1972.jpg
_MG_2024.jpg
_MG_2189.jpg

Commentaires

1. Le lundi 3 décembre 2012, 15:47 par BARBAD

Magnifiques scènes de vie de ces oiseaux en train de "picorer" quelques baies.
Ils enchantent nos jardins et c'est un bel hommage qui leur est rendu.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet