Accueil L'Auteur Ethique Technique Photos Journal Liens Contact

Actualité     



Retrouvez ici les nouvelles du site, notamment mes aventures photographiques. Le but est de parler davantage du contexte qui accompagne les images, et de montrer que la photographie d'oiseaux est loin d'être facile. Sujets absents, affûts et photos ratées, occasions manquées constituent l'essentiel des sorties !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Prospections de printemps

Alors ça y est, on entrevoit le soleil de temps en temps. Tous les migrateurs sont arrivés ou presque. Il est temps de faire du repérage pour trouver quelques sujets à photographier. Car c'est bien beau d'avoir un 500mm F/4, mais ce serait encore mieux de s'en servir. Cela fait un moment que je n'ai pas fait de photos et je suis à nouveau en manque.

J'ai passé quelques heures dans la joli friche qui accueillait la fauvette grisette l'an dernier. Le mirador de chasse qui a été installé ici parmi tant d'autres constitue un bon point d'observation. J'ai été un peu découragé car même si des oiseaux intéressants fréquentent la zone, j'ai eu du mal à déceler des comportements qui me donnent des indices sur ce que les oiseaux font. J'ai assisté à 2 beaux accouplements de fauvettes grisettes, jolis à voir dans la Zeiss (sans voyeurisme...) mais trop lointains pour des photos.

IMG_8997.jpg

IMG_2223.jpg

Et puis ce matin, enfin ça bouge. Je repère un couple de bruants jaunes qui construit un nid au sol près d'une haie. La zone est dans l'ombre toute la journée mais le soleil doit donner en fin de journée. Le mâle de bruant jaune est un oiseau vraiment très beau dont je n'ai pas encore de belles photos. Alors ce couple pourrait constituer un bon sujet. Et voilà que quelques minutes plus tard, je repère une belle scène d'offrande chez le couple de pies-grièches écorcheurs que j'observe aussi depuis quelques jours. Et voilà que les oiseaux se mettent à transporter des matériaux pour construire leur nid dans la haie à 25 mètres du mirador. Ils sont à 5 mètres des bruants jaunes, je ne sais pas si la cohabitation va bien se passer ! Mais j'aurais espéré que les pies-grièches s'installent ailleurs, ici ça ne se prête pas bien à la photo pour plusieurs raisons. Dommage car cette friche perdue n'est pas fréquentée et je pourrais, comme l'an dernier, laisser un affût sur place, ce qui me permettrait sans doute d'améliorer mes résultats avec ces fameuses pies-grièches qui jouent avec mes nerfs chaque année...

_MG_5070.jpg

Le couple de fauvettes grisettes, lui, s'installe peut-être dans un buisson au bord de la voie ferrée, donc très mal placé aussi, mais je n'en suis pas sur encore...
En observant le mâle grisette dans la longue-vue l'autre matin, j'ai vu un truc flou bouger en arrière plan dans les arbustes. J'ai fait la mise au point, et j'ai vu les bois de 2 cerfs. J'ai espéré qu'ils sortent, mais ce n'est pas arrivé. Par contre, j'y suis retourné le soir, et là j'ai réussi à m'approcher à 40 mètres d'eux ! Alors où sont les photos vous allez me dire ? Ben en fait j'étais pas au courant que j'étais à 40 mètres d'eux. C'est quand ils se sont levés des fourrés pour fuir tout en panique que je m'en suis aperçu... et en plus ils étaient 5.... Je ne les ai pas revu depuis malgré une autre visite crépusculaire et matinale.

Je suis aussi retourné sur le site du Tichodrome pour retrouver le couple de grands corbeaux qui s'installait en falaise, m'obligeant à arrêter mes affûts pour Titi. Résultat, les oiseaux ont déserté, encore dommage...

_MG_5062.jpg

J'ai aussi prospecté un bois à la recherche du Pouillot siffleur que j'aime beaucoup. Mais cette année, l'oiseau est absent. Sa présence dépend vraiment des années, c'est assez étrange. J'ai néanmoins repéré vraiment par hasard une loge occupée par un couple de pics épeiches:

_MG_5077.jpg

J'ai tenté de trouver un bon angle de prise de vue, mais le nid est trop haut, le tronc n'est pas très beau et il y a une branche du hêtre voisin qui vient juste devant la loge et qui gène pour les photos. Dommage car les oiseaux se montrent très tolérants vis à vis de moi, ce qui n'est pas le cas souvent chez cette espèce. J'ai quand même sorti le 500mm pour faire quelques photos, histoire de tester la luminosité et l'autofocus en sous-bois. Résultats moyens, l'autofocus fonctionne bien mais que quand il l'a décidé ! Cet objectif reste quand même très plaisant à utiliser et très performant quand le 50D qui le pilote est bien réveillé (le photographe qui pilote le 50D, lui, n'est jamais vraiment réveillé...).

_MG_5083.jpg

Pendant que j'attendais le pic épeiche, voilà qu'un oiseau beaucoup plus rare, le Pic mar, s'est pointé juste devant moi ! Je l'ai visé avec le 500mm, et au moment ou il est arrivé dans le champ de vision, il a décollé. Et m..... ! A 1/2 seconde près... Il a sauté sur une autre branche très haute plus loin et s'est laissé photographier. Mais bon, niveau contre plongée la photo bat des records, en plus il y a une branche pas belle derrière l'oiseau, bref pas de quoi faire une photo de concours...

_MG_5113_copie.jpg

Rien de formidable pour le moment, mais je ne désespère pas. J'ai retrouvé ce matin mon couple habituel de pies-grièches dans la haie ou j'essaie de faire des photos depuis 2 ans. Je ne sais pas ce sont les mêmes oiseaux. Si ce ne sont pas les mêmes, j'espère que ceux-ci sont moins farouches ! Ils m'ont offert ce matin une magnifique scène de parade que je n'avais jamais observée avant.
J'espère que la suite des aventures sera agrémenté de meilleures photos...