Accueil L'Auteur Ethique Technique Photos Journal Liens Contact

Actualité     



Retrouvez ici les nouvelles du site, notamment mes aventures photographiques. Le but est de parler davantage du contexte qui accompagne les images, et de montrer que la photographie d'oiseaux est loin d'être facile. Sujets absents, affûts et photos ratées, occasions manquées constituent l'essentiel des sorties !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Un vrai pro...

Je reviens tout juste de 2 semaines de vacances vélo dans les Alpes du sud. Pas d'appareil photo cette fois, séjour sportif, 700 kms de vélo et pas moins de 16000 mètres de dénivelé, dont la fameuse cime de la Bonette, la route la plus haute d'Europe à 2802 mètres. Enfin il parait qu'il y a une route plus haute en Andalousie, ça ne m'étonne pas les espagnols font toujours mieux que nous, surtout en vélo ! En tout cas là-haut ça caille en septembre, pas plus de 3 degrés. Bon je ne vais pas vous exposer de photos de moi avec mon vélo devant la pancarte des cols, tous les cyclistes font ça et j'aime pas faire comme tout le monde ! En plus y a pas grand monde là-haut à part des motards allemands, c'est pas facile de demander une photo...

IMG_4519_copie.jpg
C'est là-haut ? Mais c'est encore vachement loin ! Si j'aurais su....
Et puis en fait on y arrive ! Merci au camping car qui m'a pris en stop quand j'étais écroulé au milieu de la route... ça va je plaisante !

IMG_4515_copie.jpg
J'ai quand même réussi à crever de l'arrière en haut du col d'Agnel à 2744 mètres, et le plus marrant dans l'histoire c'est quand je me suis aperçu que mes 2 chambres à air de rechange étaient percées également !Parait que même neuves elles peuvent s'abimer avec le temps, cool. Du coup je remercie le cycliste qui a bien voulu me donner son unique chambre de rechange, sans quoi je serais mort gelé au milieu des marmottes qui traversaient la route devant moi en criant pour m'encourager (ou peut-être pas...). J'ai du coup moi aussi fait ma BA, en rentrant samedi en voiture, en prenant un cycliste qui avait éclaté son pneu dans le col de la Cayolle. Je l'ai amené à un magasin de cycles pour qu'il puisse acheter un nouveau pneu, et c'est là que j'ai remarqué que j'avais une crevaison lente sur ma Dacia (la fameuse loi des séries...), un clou de tapissier planté sur le côté ! Ce doit être un reste d'un sabotage de course cycliste, c'est arrivé plusieurs fois que des crétins balancent ces clous dans les cols pendant le Tour de France.

Enfin bref, même si on me dit souvent que je suis un drôle d'oiseau je m'éloigne quand même du thème de mon site en parlant de mes exploits à la noix. J'en profite quand même pour faire un petit coucou à Franck et Marie du Camping de Puget -Théniers, qui ont réussi, surtout la pétillante Marie j'avoue, à me motiver pour la marche le temps d'une journée (petite journée quand même, faut pas exagérer !). Parce que marcher, à la base, pour moi, c'est avoir mal aux pieds, glisser dans la descente et avancer à 2 à l'heure... enfin un peu plus vite quand on glisse...

Bon alors voilà, revenons à nos moutons. D'ailleurs y en a beaucoup dans le Mercantour, mais que fais le loup ??? Oups, j'espère que les bergers ne vont pas lire ça...

Oui alors j'ai appelé ce post "un vrai pro", mais en fait c'était pas pour me vanter de mes exploits en vélo, c'était rapport à ce qui va suivre...
J-R me dit qu'il y a un énorme cerf, sortant de nulle part, qui fréquente notre principal coin à photos. Du coup, hier soir, je dépoussière le sac photo et c'est parti pour un petit affût. Je m'installe, j'allume l'appareil, après j'allume l'appareil... je l'ai déjà dit non ? Ah oui en fait il est déjà allumé, mais la batterie est vide alors ça marche pas. Bref, un vrai pro ! Du coup, 2 options: soit je reste sans batterie juste pour observer et le cerf va se pointer dans 5 minutes devant moi, soit je vais chercher ma 2ème batterie dans la voiture (en espérant qu'avant de partir en vacances, j'avais été encore assez intelligent pour la charger...) et je ne verrai rien de la soirée.

Je décide d'aller chercher ma 2ème batterie. Et du coup c'est un autre scénario qui se passe. Le temps de revenir, une chevrette et ses 2 petits sont sortis ! C'est malin. Petit à petit, j'arrive quand même miraculeusement à rejoindre mon poste sans être repéré, en progressant quand aucun des 3 chevreuils ne lève la tête (pas facile !).

Au final, les animaux ne se sont pas approché. J'ai eu du mal à réunir la petite famille sur une même photo, il faut dire qu'avec le 500 mm le champ de vision est quand même restreint !

_D2_8029.jpg
_D2_8053.jpg
Pas de cerf ce soir. J-R, de son côté semblait photographier les voitures qui passaient sur la voie rapide, mais en fait il avait un renard qui chassait dans l'herbe. Heureusement qu'il m'a montré ses photos pour le prouver, je commençais à croire qu'il devenait fou !

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet