Accueil L'Auteur Ethique Technique Photos Journal Liens Contact

Actualité     



Retrouvez ici les nouvelles du site, notamment mes aventures photographiques. Le but est de parler davantage du contexte qui accompagne les images, et de montrer que la photographie d'oiseaux est loin d'être facile. Sujets absents, affûts et photos ratées, occasions manquées constituent l'essentiel des sorties !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

40 buses... sans moi

Heureusement, j'ai pu profiter du week-end juste après noël pour retourner voir les buses. Depuis, le temps est bien pourri, les buses sont toujours là mais lors d'un passage hier sous la pluie je n'en ai compté que 10 (et j'ai failli embourber mon Express !). Le spot s'éteint surement à petit feu...

Le samedi 26 décembre fût une bonne journée. J'ai compté les buses régulièrement, j'en trouvais toujours 39 maximum, mais à un moment je suis quand même arrivé à 40. Impressionnant ! J'ai procédé comme la dernière fois, affût depuis la voiture garée au bord du chemin. Je suis sur place assez tôt, mais pas mal d'oiseaux sont déjà au rendez-vous.

_D2_8679camraw.jpg
La première buse a venir assez près de la voiture n'est pas du bon côté. La lumière est bonne mais l'arrière plan un peu moins !

_D2_8699.jpg
Alors il faut attendre qu'un oiseau se rapproche, que l'un de ceux qui sont perchés pas très loin se décide à venir se poser au sol pour attaquer la journée.

_D2_8712.jpg
_D2_8701.jpg
Le plus frustrant est de voir qu'une buse se rapproche petit à petit, puis qu'au moment ou elle arrive à une distance correcte, elle décide comme par hasard se s'envoler pour repartir 20 mètres plus loin. Grrrrr.... En plus les photos que je fais de dos sont toujours super nettes, ce qui n'est pas toujours le cas des photos de face ou de profil qui sont quand même plus intéressantes...

_D2_8714camraw.jpg
Le temps passe est le nombre d'oiseaux ne fait qu'augmenter. Les goélands et les mouettes commencent à arriver aussi.

_D2_8733.jpg
_D2_8738.jpg
A force d'attendre et d'espérer, quelques oiseaux viennent assez près de la voiture, plus près que la dernière fois. A un moment, j'ai même 3 oiseaux près de moi, et je ne sais plus lequel viser avec le 7D. Lequel va finir par décoller dans la bonne direction ? Impossible à savoir. La plupart du temps, les buses se déplacent à pied pour aller attraper un ver de terre quelques mètres plus loin:

_D2_8797.jpg
Ce n'est qu'en gardant un oiseau dans le viseur, parfois pendant 15 minutes, qu'on arrive a ne pas louper une petite séance de vol furtive qui ne dure en général que 2 ou 3 secondes. L'oiseau décolle sans prévenir, et dans une direction impossible à anticiper. Après, l'autofocus du 7D mark 2 se débrouille plutôt très bien et le mode rafale à 10 images /s est appréciable, ça fait juste pas mal de tri a faire dans les photos car un vol de 2 secondes engrange déjà 20 photos dans le cas ou j'arrive a suivre l'oiseau tout le long bien sur ! Après voilà, dans les photos nettes, il faut chercher la posture sympathique de l'oiseau, le bel effet de lumière, bref l'image qui sort un peu du lot. Pas évident... Voici une petite sélection:

_D2_8765.jpg
_D2_8834.jpg
_D2_8788.jpg
Un héron vient montrer son plus joli profil au milieu des buses:

_D2_8806camraw.jpg
_D2_8854.jpg
_D2_8868.jpg
_D2_8883.jpg
_D2_8920.jpg
_D2_8938.jpg
_D2_9047.jpg
_D2_9077.jpg
_D2_9085.jpg
_D2_9106.jpg
_D2_9121.jpg
Après 5h30 sur place, je commence sérieusement à avoir faim. Et bon, si vous voulez, moi, les vers de terre, c'est pas vraiment mon truc... Du coup j'arrête là, en plus l'orientation du soleil commence vraiment à réduire les possibilités de photos.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet