Accueil L'Auteur Ethique Technique Photos Journal Liens Contact

Actualité     



Retrouvez ici les nouvelles du site, notamment mes aventures photographiques. Le but est de parler davantage du contexte qui accompagne les images, et de montrer que la photographie d'oiseaux est loin d'être facile. Sujets absents, affûts et photos ratées, occasions manquées constituent l'essentiel des sorties !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Bouvreuil pivoine

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 21 février 2011

Le coup du train

Ce soir, juste avant le coucher du soleil, je me rends sur un site proche de chez moi. Il y a des terriers de blaireaux dans le coin, et j’ai pu repérer, lors de deux sorties précédentes, qu’un terrier est occupé par un renard. Mais ce soir, je veux vérifier quelque chose. Lors de mes deux premières visites, je suis tombé sur des bouvreuils, les 2 fois au même endroit dans une haie. C’est certainement une coïncidence. Pour en avoir le cœur net, me revoilà sur le site. Et bingo, j’entends un bouvreuil. Il se trouve dans la haie d’à côté. En cherchant à le voir, je fais décoller 3 bouvreuils, 2 femelles et un mâle. La dernière fois, c’était également 2 femelles et un mâle… Et voilà que les 3 oiseaux se posent à l’endroit précis ou je les ai vus les 2 premières fois ! Décidément, ils semblent aimer ce coin ! En contournant la haie pour m’approcher, voilà qu’une pie miniature, que je n’avais pas vue, s’envole et me passe au dessus de la tête. Une Pie miniature ??? Mais ça n’existe pas ! Une fois posée plus loin, je reconnais la silhouette de la Pie-grièche grise ! Est-ce le même oiseau que celui qui passe l’hiver quelques kilomètres plus loin ? Difficile à dire, mais c'est une belle observation.

IMG_0820.jpg

Après avoir vérifié qu’il n’était pas possible d’approcher cet oiseau (je l’ai faite envoler une fois, puis je l’ai laissée tranquille…), me revoilà à approcher discrètement de l’endroit ou ont plongé les bouvreuils. Je me pose avec le digiscope, et j’attends. Je les vois bouger dans la haie, ils sont tout près !

IMG_0826.jpg
IMG_0829.jpg

J’espère qu’un oiseau va finir pas se montrer à découvert. Tout à coup, le mâle s’envole et se pose sur une branche bien dégagée, cool ! Je le cadre, et à ce moment,…. Un train passe ! Vous savez, sur la vieille voie ferrée ou un seul train passe chaque jour, et il choisit à la seconde près le bon moment !!! Le bruit fait décoller les bouvreuils qui changent de haie. J’ai juste eu le temps de voir la belle poitrine rouge du mâle apparaitre sur l’écran du Canon…
Mais comme je ne suis pas du genre à renoncer, je recommence une approche du mâle dans la haie d’à côté. J’arrive à arracher cette photo, prise d’assez loin avec une focale de 1700mm, à la lueur du dernier rayon de soleil, qui disparait derrière la montage quelques secondes plus tard…

IMG_0839.jpg

Sans le train, j’aurais du faire la même photo dans un environnement moins encombré et avec une proximité 2 fois supérieure avec l’oiseau… Mais bon c’est comme ça !
Le Bouvreuil pivoine est un oiseau magnifique. En temps normal, pour le photographe, c’est un oiseau inaccessible. Il vit en montagne, et même lorsqu’il descend en plaine, il a la fâcheuse habitude d’être toujours perché à la cime des arbres. Il faut alors compter sur des occasions de la sorte pour le photographier. J’espère pouvoir y retourner les jours suivants, mais la météo n’annonce pas vraiment le soleil nécessaire.