Accueil L'Auteur Ethique Technique Photos Journal Liens Contact

Actualité     



Retrouvez ici les nouvelles du site, notamment mes aventures photographiques. Le but est de parler davantage du contexte qui accompagne les images, et de montrer que la photographie d'oiseaux est loin d'être facile. Sujets absents, affûts et photos ratées, occasions manquées constituent l'essentiel des sorties !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Bruant proyer

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 15 juillet 2017

En mai, va au marais

Voici la suite de mes images. Je suis toujours bien à la traine, nous sommes maintenant début mai. Après une semaine passée dans les Baronnies avec un temps globalement bien pourri, j’ai décidé de migrer en Vendée dans le marais Poitevin, histoire de voir si le temps pourri de là-bas était plus sympa que celui des Baronnies.

Résultat, de la pluie le premier jour avec un vent pas possible. Rien à faire. Deuxième jour, pas de pluie, cool ! Par contre beaucoup de vent. Je suis allé me promener à la pointe de l’Aiguillon dans le site à Gorgebleues. Pas beaucoup d’activité, bon, tant pis, du coup je me suis rabattu sur les quelques limicoles qui se nourrissaient sur la plage. C’est une bonne occupation, car même si les limicoles peuvent venir très près de nous lorsqu’on est immobile, s’approcher d’eux est plus délicat. Le premier groupe d’oiseaux qui commence à s’approcher de moi est un groupe de bécasseaux sanderling. Première photo d’un oiseau assez près de moi :

_D2_1335camraw.jpg
Première photo… et dernière. Ben oui, juste à ce moment y a le couple de Rosebeefs que j’avais croisé sur le chemin qui se pointe sans précautions et qui fait tout partir. Thank you ! Quoi ? J’ai dis Rosebeef moi ? Alors là ça m’étonnerais car j’aime beaucoup les anglais, même si je comprends rien quand ils parlent leur langue et même si eux comprennent rien à ce que je dis quand je m’efforce d'essayer de leur parler dans leur langue.

Bon, toujours est-il qu’ils ont vu que j’étais accroupi dans le sable avec mon appareil photo et qu’ils sont restés plantés là juste derrière moi en me disant « it’s beautiful !) » Yes, but is was more beautiful quand y avait des oiseaux devant moi. Bon, 10 minutes passent, ils sont toujours là, donc je décide de partir. A peine parti, voilà que les anglais partent aussi. Super, du coup je fais demi tour et j’y retourne. Je finis par tromper la vigilance d’un Tournepierre à collier :

_D2_1510camraw.jpg
Et j’arrive à m’approcher à moins de 10 mètres d’un Gravelot à collier interrompu faisant sa toilette. Le problème, c’est que mes photos ont disparu. C’est vrai en plus, je ne sais pas ce que j’ai foutu mais y a plus rien sur mon pc… Du coup il ne me reste que cette photo d’un couple prise de beaucoup plus loin.

_D2_1359camraw.jpg
La pluie de la veille à rempli la grande flaque d’eau du parking, la fameuse flaque qui, déjà il y a 2 ans, attirait les linottes et les chardonnerets venant se toiletter ou boire un coup. Dès le matin, j’ai remarqué que les oiseaux étaient toujours mystérieusement attirés par cette flaque. Du coup, l’après midi, je me suis garé juste à côté et je me suis fait plaisir !
Il y a eu la Bergeronnette printanière :

_D2_1761camraw.jpg
_D2_2374camraw.jpg
_D2_2425camraw.jpg
Les chardonnerets, venus en nombre :

_D2_1746camraw.jpg
_D2_1903camraw.jpg
_D2_2269camraw.jpg
_D2_2329camraw.jpg
_D2_2339camraw.jpg
_D2_2481camraw.jpg
Les linottes mélodieuses, plus rares cette fois :

_D2_2178camraw.jpg
_D2_2441camraw.jpg
Plus rares, mais quand même assez présentes pour passer devant le chardonneret au moment ou je faisait une jolie photo !

_D2_1801camraw.jpg
Et finalement, la surprise du chef, celui que j’entendais chanter depuis le matin juste à côté, le fameux Bruant proyer, une sorte de très gros moineau très commun en Vendée :

_D2_2098camraw.jpg
_D2_2163camraw.jpg
_D2_2170camraw.jpg
Du coup, la Gorgebleue, ce sera pour un autre jour…ou pas. A suivre !