Accueil L'Auteur Ethique Technique Photos Journal Liens Contact

Actualité     



Retrouvez ici les nouvelles du site, notamment mes aventures photographiques. Le but est de parler davantage du contexte qui accompagne les images, et de montrer que la photographie d'oiseaux est loin d'être facile. Sujets absents, affûts et photos ratées, occasions manquées constituent l'essentiel des sorties !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Buse variable

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 17 décembre 2015

39 buses, 40 avec moi !

Quand on me dit que je suis une vraie buse, je le prends toujours bien. La buse est un rapace majestueux, elle possède un œil acéré, elle est patiente et ses attaques sont nettes. Elle est la reine de la campagne, toujours perchée fièrement en hauteur à l’affût du moindre mouvement au sol, munie de ses Zeiss Victory SF intégrées aux yeux !

Par contre, pourquoi dit-on à une jolie fille qu’elle a des yeux de biche ??? Pour avoir croisé le regard d’une biche plusieurs fois à quelques mètres, moi je ne prendrais pas ça pour un compliment, y a rien de plus noir et globuleux…

Enfin bref, revenons à nos buses. Des fois, on observe de grands rassemblements de buses en hiver. C’est très rare, en tout cas dans ma région, et c’est la 4ème fois que je trouve un tel endroit au gré de mes ballades. Les oiseaux se rassemblent tous dans la même parcelle pour se nourrir de vers de terre. Curieusement, alors que la Buse variable est un oiseau d’ordinaire extrêmement farouche, dans ces conditions elle devient très peu craintive envers l’homme. A chaque fois c’est donc un spot pour espérer faire des photos de ce bel oiseau. Samedi je suis allé repérer l’un de ces rassemblements que j’avais vu par hasard pendant le boulot. J’arrive vers 9h, et je choisis un endroit pour m’installer. Une fois que le soleil aura tourné un peu, la partie du champ qui est devant moi devrait progressivement être au soleil. Car pour l’instant, 5 buses sont sur place mais au soleil, tout au fond du champ qui est immense, beaucoup trop grand pour espérer obtenir une bonne proximité avec les oiseaux. Mais il faut essayer, on ne sait jamais.

_D2_8262.jpg
Je m’installe dans la haie, avec le matériel reflex et mon filet. Le champ remonte sur le bord et du coup je suis un peu en plongée. Ce n’est pas un angle de prise de vue idéal, mais au moins je n’aurai pas en arrière plan les maisons, les poteaux et la route qui cernent l’horizon…
La partie ensoleillée est encore loin mais les buses se font de plus en plus nombreuses, regroupées toujours au soleil.

_D2_8275.jpg
_D2_8276.jpg

Le temps passe, petit à petit le soleil se rapproche de moi, mais plus lentement que prévu. Le nombre de buses augmente, ça devient incroyable car j’en compte 39 au plus fort ! Et pas une à moins de 100 mètres de moi bien entendu…

_D2_8277.jpg
A force d'attendre, 3 oiseaux viennent l'un après l'autre à une distance plus raisonnable, mais trop loin quand même. Voici une sélection de photos pas mal recadrées, prises pendant un affût d'environ 3h30. J'espère pouvoir faire mieux le week-end prochain, mais encore faudra-t-il avoir du soleil et de la chance. De plus, à chaque fois ces spots à buses disparaissent subitement dès que la neige recouvre la parcelle en question, même si ça ne dure qu'une journée. Alors pourvu qu'il ne neige pas tout de suite !

_D2_8345.jpg
_D2_8363.jpg
_D2_8381.jpg
_D2_8387.jpg
_D2_8392.jpg
_D2_8399.jpg
_D2_8484.jpg
_D2_8486.jpg
_D2_8503.jpg
_D2_8506.jpg

Autour des buses, les mouettes et les goléands sont aussi de la partie:

_D2_8515.jpg
Et le plus frappant dans l'histoire, qui confirme ce que j'ai dit au début, c'est qu'au moment ou je me suis levé pour partir, les quelques mouettes et goélands situés à moins de 100 mètres de moi ont décollé, et le seul oiseau à ne pas avoir bougé est la buse qui était à environ 80 mètres. Elle ne m'a même pas regardé !

dimanche 14 juillet 2013

Des affûts peu productifs

L'été s'installe enfin, les oiseaux commencent à baisser leur activité et terminent leur reproduction. On rentre dans une période ou il devient difficile de faire des photos d'oiseaux. Mon couple de Pies-grièches a disparu sans s'être reproduit, j'ai donc fini par retirer mon affût. Mon filet de camouflage qui m'accompagne depuis mes débuts et que j'avais découpé moi-même dans une bâche a terminé son existence. Il recouvrait ma tente affût de fortune et n'a pas supporté les 2 mois passés dehors... il s'est déchiré en lambeaux dans tous les sens, paix à son âme ! Il va falloir investir dans un nouveau...

_MG_1824camraw.jpg
En ce moment, j'essaie de voir des mammifères le soir après le boulot quand je suis assez motivé et pas trop fatigué. Mais les prospections sont peu productives. Heureusement que J-R m'envoie des photos presque tous les jours pour me prouver qu'il y a bel et bien des animaux ici, car sinon j'aurais du mal à y croire ! Enfin si quand même, j'arrive un voir un chevreuil de temps en temps, le seul problème c'est qu'il y a toujours un truc pour gâcher la photo, comme la traditionnelle brindille devant la tête. Dommage...

_MG_1915camraw.jpg

Une jeune buse fréquente également la zone.

_MG_1907camraw.jpg
Ici J-R et moi l'avons surprise durant son repas en allant voir si les biches que nous attentions étaient toujours à l'endroit où elles étaient pendant que nous les attentions à l'endroit où elles n'étaient pas. Et bien sur elle n'y étaient plus, d'ailleurs elles n'étaient plus nulle part. Si vous n'avez pas tout compris c'est normal, en gros ce qu'il faut retenir c'est que vous ne verrez pas de photos cette fois-ci...

samedi 2 mars 2013

Le coin des buses

Un peu avant les dernières averses de neige, j’avais repéré LE spot à buses du Pays de Gex (et accessoirement un bon coin pour les chevreuils). Sans trop savoir pourquoi, 2 prés, juste au bord d’une grande route, accueillaient une bonne trentaine de buses, occupées à attraper des vers de terre au sol. Pour avoir déjà trouvé un tel rassemblement il y a quelques années, je sais que les buses dans cette « configuration » se montrent anormalement peu farouches. Il est donc normalement possible de faire des photos, alors qu’en temps normal une buse décolle à 200 mètres d’un humain (et 100 mètres si on a un camouflage…).

Arrivé le week-end, je suis donc parti en repérage le samedi matin. Arrivé sur place, les buses et les chevreuils sont là. Après une longue et discrète approche par le bois pour rejoindre la lisière, je fais tout partir. Bon, ça commence bien. Une fois arrivé au bord du pré, je m’installe en affût avec mon filet légèrement en retrait dans le bois. Après 30 minutes d’attente, les chevreuils ressortent du bois, mais du mauvais côté par rapport à ma position et celle du soleil. Une buse les rejoint, cool ça commence à revenir...

IMG_1981.jpg

Puis une buse vient se percher juste au dessus de ma tête, et y reste bien 5 minutes. Je n’ose pas bouger. Puis elle décolle et se pose à 20 mètres de moi ! Je déplace lentement mon digiscope pour la cadrer, mais elle décolle quelques secondes trop tôt. Mince !
Heureusement elle ne va pas bien loin, et me laisse faire quelques photos, étant même rejoint par un 2ème individu :

IMG_1995psavecpro_copie.jpg
IMG_2001.jpg
IMG_2008.jpg
IMG_2019.jpg
IMG_2032.jpg

2 chevreuils sortent aussi du bois derrière les buses un moment, c’est vraiment bizarre de voir une telle concentration d’animaux juste à cet endroit, c’est unique…

IMG_2043.jpg

Puis les buses finissent par s’éloigner avec les chevreuils, et j’en profite pour m’éclipser. Je commence à avoir froid, je n’avais pas prévu de faire un long affût ce matin…
Dimanche, je reviens bien équipé très tôt, et je me cache derrière un gros tronc couché dans le pré avec mon reflex. Après presque 2 heures d’attente, alors que je commence à me décourager, voilà qu’une buse et 5 chevreuils apparaissent, mais pile dans mon dos. Impossible de me retourner pour faire des photos ! Puis quelques buses commencent à se poser devant moi mais trop loin. Je patiente, et là, la surprise du dimanche arrive : un chien déboule et se met à parcourir le pré en courant dans tous les sens. Bien entendu, toutes les buses décollent, les chevreuils mettent 3 secondes à disparaitre. Moi, à ce moment, j’aurais préféré avoir un fusil plutôt qu’un appareil photo quand j’ai appuyé sur la détente :

_MG_4364.jpg

Non je plaisante, j’aime bien les chiens. C’est un peu fort comme viande mais bien cuisiné ce n’est pas mauvais…
Bon, pour en revenir à ma séance photo, elle se termine bien sur à ce moment. Sur le chemin du retour, je fais 1 pause ou 2 en voiture pour observer quelques chevreuils au bord de la route. Un joli petit rougegorge s’invite aussi devant la voiture, en quête de nourriture.

_MG_4367.jpg
_MG_4413.jpg
_MG_4468.jpg

Et puis dès le lendemain, la neige se met à tomber, et bien entendu, ce joli spot, dont je n’aurais pas eu le temps de profiter, disparait aussitôt. Maintenant la neige à fondu, mais je n’ai pas encore eu le temps d’aller voir si les buses sont revenues. Il faut dire que ce joli spot, que j’ai repéré en passant sur la route pour le boulot, est à bien 20 minutes de route de chez moi. Je fais rarement autant de kms pour trouver des coins à photos d’habitude…

dimanche 29 janvier 2012

Balade dans le brouillard

En ce moment, le soleil ne laisse désirer. Pour patienter, voici quelques photos prises dans le brouillard. Celui-ci donne une ambiance particulière, les photos deviennent monochromes, les détails laissent place à de simple silhouettes. Vincent Munier est le spécialiste de ce genre de photos, moi j'ai beau essayer je ne sais pas pourquoi mes photos rendent moins bien... Mais j'aime bien le résultat quand même. Voici une Buse variable et 2 corneilles noires.

_MG_1207.jpg
_MG_1261.jpg
_MG_1273.jpg

mardi 8 février 2011

Le Canon 50D n'aime pas les buses

Ces derniers jours, j'ai rendu visite à ma rivière à cincle. Une petite séance de repérage et d'affût m'a permis de voir que les oiseaux sont à nouveau présent depuis que le débit de la rivière a baissé.

IMG_6374.jpg
J'ai aussi eu un invité surprise, un grand cormoran ! Il est venu se poser pas très loin, puis s'est fait peur tout seul en ressortant, après un plongeon, juste devant moi. Même parfaitement immobile et camouflé, apparemment il n'a pas eu de mal à me repérer... Son envol fût tellement soudain que je n'ai même pas eu le temps de réagir.

IMG_6235.jpg
Pour finir, le petit troglodyte est aussi venu me rendre visite.

IMG_6225.jpg

A ce moment, vous devez vous demander pourquoi ce titre pour ce message??? C'est parce que ce n'est pas fini. Un soir de la semaine, je cherchais des buses pour faire des photos d'ambiance. Tout commence bien, je trouve 2 sujets, et en arrêtant la voiture à 100 mètres, les oiseaux ne décollent pas, ce qui n'est pas toujours le cas...

IMG_6299.jpg
IMG_6281.jpg
IMG_6318.jpg

Cette dernière photo de buse est la dernière de mon Canon 50D, avant que le déclencheur ne me lâche... Il part au SAV aujourd'hui, après seulement 1 an d'une utilisation raisonnée, pas très fiable tout ça !
Du coup cette dernière photo de samedi est prise en digiscopie:

DSCF6105.jpg

- page 2 de 3 -