Accueil L'Auteur Ethique Technique Photos Journal Liens Contact

Actualité     



Retrouvez ici les nouvelles du site, notamment mes aventures photographiques. Le but est de parler davantage du contexte qui accompagne les images, et de montrer que la photographie d'oiseaux est loin d'être facile. Sujets absents, affûts et photos ratées, occasions manquées constituent l'essentiel des sorties !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Hibou grand-duc

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 26 août 2011

Tête à tête avec le Grand-duc

Cela fait 3 ans que je rends visite régulièrement à un couple de grands-ducs. Je n’ai jamais imaginé faire une photo sur ce site, car on observe la falaise à plus de 200 mètres. Mais je ne me suis jamais lassé des nombreuses observations à la longue-vue, surtout les soirs ou l’on aperçoit un jeune en duvet, tel une petite boule de plumes, se promener au bord de l’aire au cours de la saison de reproduction.

Récemment, Dominique, un copain, me dit que lors de sa dernière visite, le jeune grand duc, qui a maintenant bien grandit, a voulu se poser dans l’arbre au dessus de sa tête, et a dévié sa trajectoire au dernier moment. Comme ce n’est jamais arrivé avant, moi je me dis que c’était un hasard. Nous y retournons un soir suivant, et là, voilà que le jeune recommence une manœuvre à peu près similaire et vient se poser sur un tronc mort non loin de nous ! Je n’ai pas le temps de monter l’appareil photo sur la longue-vue que le grand-duc repart. Dommage !

J’y retourne les 2 soirs suivants, mais rien ne se passe. Le soir suivant, Dominique vient à nouveau avec moi. Et là, c’est à croire que c’est lui qui les attire ! A la tombée de la nuit, un premier grand-duc, sans doute un adulte, vient se poser sur le fameux tronc. Mon reflex est prêt et rêglé !

IMG_9608camraw.jpg

Après 1 ou 2 minutes, l’oiseau repart. Un peu lus tard, il repasse en vol. Je le capture au passage. Il fait presque nuit :

IMG_9631camraw.jpg

Et un peu plus tard, nouvelle surprise, le jeune, qui pousse ses cris depuis bien 30 minutes, vient à son tour sur le tronc. Le profil se détache bien du tronc, j’essaie de faire des photos malgré le manque de lumière. Pour les photographes curieux, cette photo est prise à 1000 iso (la limite du raisonnable pour mon 50D), vitesse de 0,3s, avec le retardateur et en mode liveview pour éviter les vibrations. La mise au point est manuelle bien sur, l’autofocus ayant rendu les armes depuis un moment…

IMG_9690camraw_2.jpg

Le jeune restera posé ici jusqu’à ce que la vitesse d’obturation nécessaire à une photo atteigne 1s, puis il repartira pour poursuivre son apprentissage de la vie nocturne. J’avais de telles photos en tête depuis que je connais ce couple, mais je ne pensais pas les réaliser un jour. Ce n’est pas courant d’avoir la visite d’un grand duc à 50 mètres !

lundi 14 mars 2011

Visite chez les grands-ducs

Pouvoir côtoyer le majestueux Hibou grand-duc près de chez soi est une chance. Je me rends sur place peu avant le coucher du soleil (quand soleil il y a…). Il s’en suit une période d’attente, durant laquelle on guette la falaise, jusqu’à apercevoir le géant sortir de nulle part et aller se poser en vue sur la falaise. En plus de pouvoir faire ces belles observations, la digiscopie permet de réaliser des photos plus qu’honorables, même avec peu de lumière et une focale de plus de 2000mm ! Aucun matériel reflex ne peut rivaliser.

IMG_0993der.jpg
IMG_1043der.jpg