Accueil L'Auteur Ethique Technique Photos Journal Liens Contact

Actualité     



Retrouvez ici les nouvelles du site, notamment mes aventures photographiques. Le but est de parler davantage du contexte qui accompagne les images, et de montrer que la photographie d'oiseaux est loin d'être facile. Sujets absents, affûts et photos ratées, occasions manquées constituent l'essentiel des sorties !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Pic vert

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 1 mai 2010

Adieu les pics verts, et merci la Suisse !

Ce matin, malgré la pluie qui arrive juste pour faire plaisir le Week-end, j’ai enfin le temps de retourner voir le couple de pics verts que j’avais trouvé il y a 3 semaines. J’espère que leur reproduction se passe bien et que je vais pouvoir faire des photos. Arrivé sur place, grosse déception : les oiseaux ont abandonné leur loge, qui maintenant est occupée par des mésanges charbonnières ! En cause, probablement le dérangement des bucherons car la zone à fait l’objet d’une coupe de bois. Elle avait déjà eu lieu quand j’avais trouvé le couple occupant sa loge, mais depuis le bois a été évacué. Je n’ai pas de chances sur ce coup, j’avais déjà tout imaginé pour les prises de vue. A côté, aucune nouvelle non plus du troglodyte qui construisait son nid. Dommage, encore un petit coin à photo disparu trop tôt…
Sur le retour, j’ai le plaisir de retrouver le petit Pouillot siffleur, que je n’avais pas entendu dans ce bois depuis 2 ans. Et puis pour finir la matinée en beauté, je retourne à ma voiture, et j’ai le plaisir de trouver sur mon pare brise un petit papier blanc, en fait une contravention pour stationnement illégal sur propriété privée ! Voici comment j’étais garé :

IMG_8730.jpg

Cet endroit est situé à la frontière mais du côté suisse. Il s’agit d’une petite route perdue avec que des champs qui ne mène nulle part, je ne gène personne, merci les Suisses !
Au passage, remarquez comme mon Express est propre : je l’ai lavée hier soir, ça se voie non ?
Sur le chemin du retour, je me suis arrêté pour jeter un coup d’œil dans une petite friche où j’ai déjà réalisé quelques belles photos. Un faisan, sans doute lâché à la façon « galinette cendrée », reste à 20 mètres de ma voiture sans montrer la moindre crainte.

DSCF4871.jpg

Un peu après, une voiture passe. Le chauffeur en passant a du voir que je regardais quelque-chose dans le champ. Il s’est alors arrêté au milieu de la route, est descendu pour aller voir ce que je regardais. Il a ainsi fait partir mon faisan 20 mètres plus loin. J’ai vu plus tard en partant que la même voiture avait fait demi-tour pour revenir à l’endroit ou j’étais pour à nouveau voir ce que je regardais… C’est incroyable de voir à quel point des gens peuvent être curieux et sans gène !!!

De mon côté, j’ai pu entendre et/ou voir les oiseaux qui reviennent chaque printemps ici. Pie-grièche écorcheur, Tarier pâtre, Fauvette grisette et Bruant jaune, ce petit coin vaut toujours le coup d’être exploré ! Ci-dessous, pris de loin depuis la voiture, Pie-grièche écorcheur et Tarier pâtre.

DSCF4874.jpg
DSCF4885.jpg

jeudi 15 avril 2010

Le Troglodyte et le Pic vert

Dimanche dernier, pour rester à l’abri du vent, je suis allé faire une promenade dans mon bois préféré. Dans la zone ou j’aime me promener, je suis tombé, pour la 2ème fois, sur un photographe camouflé, qui photographie apparemment les chevreuils, à mois qu’il ne s’intéresse à un autre sujet du coin dont il vaut mieux que je ne parle pas ici…

Du coup moi je suis allé me promener à l’autre bout du bois avec mon reflex, et ce fût bien sympathique. J’ai pu observer des chevreuils, et trouvé un troglodyte en train de ramasser des matériaux pour faire son nid. Le Troglodyte est un tout petit oiseau très mignon et photogénique. Mais il est vraiment difficile à photographier. Il se perche toujours ou on ne l’attend pas, j’ai déjà passé pas mal d’heures à l’attendre sans pouvoir le mettre en boite comme il le mérite. En fait, les seules photos de troglodytes que j’ai pu faire jusqu’à présent l’ont été au hasard de quelques rencontres. Je décide alors d’improviser un petit affût, allongé derrière un arbre couché pas très loin du nid de Monsieur. Lors d’une tournée de chant, il viendra à une distance raisonnable de moi, mais l’autofocus du 50D à vraiment déconné, visiblement il a du mal à faire le point sur le Troglo en sous bois… Voici 2 rescapées, même si la 2ème, de près, n’est pas nette.

IMG_0951.jpg
IMG_0967.jpg

Cette matinée est aussi l’occasion d’observer un Pic mar et d’avoir de forts soupçons concernant un territoire de Pic vert… Voici le Pic mar en train de chercher à manger :

IMG_0980.jpg

L’après midi, je décide d’affûter le Troglodyte en digiscopie pour avoir une meilleure proximité. Dès mon arrivée, je trouve la loge des pics verts, qui est autre que l’arbre sur lequel le Troglodyte prélevait de la mousse le matin même ! Du coup, je me place de façon à pouvoir photographier les 2 espèces, et j’essaie de bien me cacher avec mon filet car le Pic vert est un oiseau très sensible au dérangement. A la sortie, j’ai l’occasion de faire quelques photos du Pic vert avec une mauvaise lumière, et je peux observer le couple. La femelle reste au nid et s’absente de temps en temps. Elle couve peut-être… Le mâle, lui, vient de temps en temps vers la loge mais il n’y rentre pas. J’ai l’impression que ma présence n’y est pas étrangère, il faudra donc que je sois prudent si j’ai le temps d’y retourner pendant le nourrissage des jeunes. Voici la femelle en digiscopie :

DSCF4788.jpg
DSCF4798.jpg

Et un chevreuil surpris en début d’après midi, pris au reflex :

IMG_0978.jpg

Les nids d’oiseaux sont difficiles à trouver, cette journée fut donc productive. Après, il faut se montrer prudent pour ne pas déranger les oiseaux, ce qui demande pas mal d’observation. J’espère avoir le temps d’approfondir les choses !