Accueil L'Auteur Ethique Technique Photos Journal Liens Contact

Actualité     



Retrouvez ici les nouvelles du site, notamment mes aventures photographiques. Le but est de parler davantage du contexte qui accompagne les images, et de montrer que la photographie d'oiseaux est loin d'être facile. Sujets absents, affûts et photos ratées, occasions manquées constituent l'essentiel des sorties !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Tichodrome échelette

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 8 mars 2015

Retour chez Titi l'alpiniste

Fin février, j'ai passé 4 après-midis chez mes fidèles tichodromes. Sur les 4, j'ai eu 3 fois un soleil magnifique et 1 fois la grisaille sans la moindre lumière. Et bien entendu, la seule fois où un oiseau est venu se donner en spectacle pas très loin de moi, ce fut lors de mon affût dans la grisaille ! Du coup, j'ai fait beaucoup de photos mais à 1600 iso, avec un bruit assez présent et une netteté approximative. Vraiment dommage, car Titi m'a offert de jolies postures, et j'ai pu capter les micro-instant ou le bougre écarte ses jolies ailes:

_D2_1832camraw.jpg
_D2_1934camraw.jpg
_D2_1898camraw.jpg
_D2_1993camraw.jpg
_D2_2060camraw.jpg
_D2_2022.jpg
_D2_2162camraw.jpg
_D2_2166camraw.jpg
_D2_2212camraw.jpg
_D2_2311camraw.jpg
Pour les photos en vol, et bien comme d'habitude c'est impossible à anticiper et à suivre au niveau de la mise au point. La seule fois où Titi a décollé en restant devant le collimateur d'autofocus du 7D mark2, ce dernier n'a pas réagi, et franchement je ne lui en veux pas... Du coup, j'ai fait les mêmes photos que le regretté Christophe Sidamon-Pesson, mais en très flou...:

_D2_1861rate.jpg
_D2_2019rate.jpg
Même un Tichodrome peut être masqué par une branche, on aura tout vu !

_D2_2193rate.jpg
_D2_2220rate.jpg
_D2_2237rate.jpg
Ah, celle-ci est nette ! Mais bon peut mieux faire...

_D2_2244rate.jpg
Le dernier jour, alors que durant 4 heures j'ai eu en permanence jusqu'à 3 titis devant moi sur la falaise, sans qu'à aucun moment un quelconque oiseau ne s'approche à moins de 40 mètres de moi (hyper frustrant !), un Grand Corbeau a fait un passage devant moi. Mais comme je suis très doué pour suivre les oiseaux en vol, j'ai foiré le cadrage, l'oiseau est un peu flou, et c'est dommage car au final quand je vois le résultat je me dis que ça aurait pu faire une jolie photo...

_D2_2330.jpg
Pour finir, en revenant à la voiture une fois le soleil couché, voilà qu'un groupe de mésanges à longue queue se pointe. Je ressors le matériel en vitesse, et j'arrive à en choper une tout près. Sur le coup je pense faire un joli portrait, mais après coup je m'aperçois qu'il y a une brindille floue devant la scène qui passe devant une patte de l'oiseau. Encore dommage !

_D2_2338camraw.jpg

dimanche 4 janvier 2015

Dernières images de 2014

Il y a quelques jours, j’ai rendu visite au Tichodrome. Une journée avec du soleil, exceptionnel ! Par chance les Titis se sont montrés actifs, à un moment il y en avait même 3 dans mon champ de vision. 2 se chassaient mutuellement pendant que le 3ème, caché dans une petite grotte, échappait à l’attention des deux autres…
A 2 reprises, un oiseau s’est approché à une distance raisonnable et j’ai pu faire quelques photos :

_D2_0375camraw.jpg
_D2_0380.jpg
La 2ème, avec les ailes entrouvertes, est plus sympa. Mais je vous rassure, elle est moins nette. Titi à bougé en même temps qu’il ouvrait furtivement ses ailes, comme souvent !

_D2_0456camraw.jpg
_D2_0480camraw.jpg
_D2_0395camraw.jpg
_D2_0390camraw.jpg
_D2_0401camraw.jpg
J’ai testé le mode rafale à 10 images/seconde du 7D mark2 pour photographier les décollages de Titi, pas mal du tout, mais encore faut-il que le photographe suive… et que l’autofocus aussi. Ça c’est pas gagné…

_D2_0397camraw.jpg
_D2_0582.jpg
_D2_0528.jpg
_D2_0415.jpg
Sur cette dernière, beaucoup recardée, on voit la proie de Titi juste devant lui… Le jour où je ferai la même en nette bien cadrée avec un joli fond flou ben….. non en fait je pense que je ne la ferai jamais, mais l’espoir fait vivre !

Les 2 jours suivant, la neige tombe ! Chouette, reste plus qu’à trouver de jolis animaux à placer dans cette belle ambiance. Au final, ben le premier jour je ne trouve rien. Le lendemain, en rentrant de faire des courses, j’aperçois 2 chevreuils depuis la voie rapide. Je sors et j'empreinte le chemin qui longe la voie rapide. Je m’approche au maximum en voiture, mais ça reste très loin. Tant pis, j’essaie de faire des photos d’ambiance depuis la voiture :

_D2_0615camraw.jpg
_D2_0715camraw.jpg
Sur le coup, je pense faire de belles photos, mais au final ça ne plait pas plus que ça. N’est pas Vincent Munier qui veut ! J’essaie aussi en digiscopie, mais c’est pas mieux :

IMG_3267camraw.jpg
Par contre ça devient le bazar dans ma voiture, c’est ça quand on a trop de matériel !

IMG_3290.jpg
IMG_3291.jpg
Un peu plus tard, je trouve un autre chevreuil et un petit groupe de corvidés avec corbeaux freux, corneilles noires et choucas qui terminent ma journée:

_D2_0744camraw.jpg
_D2_0786camraw.jpg
_D2_0772camraw.jpg
Le lendemain, J-R, absent le week-end, me dit qu’il a fait des photos de chevreuil lors de sa petite ballade digestive de l’après midi. Et voilà, une fois de plus, avec son modeste 550D et son petit 300mm tout léger qui tient dans une grande poche, il a fait des miracles… Je me permet de publier l’une de ses photos, que j’ai juste redressée. D’après Photoshop elle penchait à gauche de 3,3 degrés, J.R. devait avoir des restes dans le sang des repas de fêtes des jours précédents !

IMG_0056n_cr.jpg
Je lui ai demandé d’où il sortait cette lumière (photo prise en plus à 160 iso), mais il n’en sait rien. Je la trouve superbe. Ça fera peut-être remonter la fréquentation de mon site, surtout que comme la plupart des gens ne regardent que les images, ils croiront que c’est moi l’auteur…

dimanche 30 novembre 2014

De retour de Montier-en-Der

Comme chaque année depuis maintenant 4 ans, j'ai été invité à me joindre à l'équipe "Zeiss" au festival de Montier-en-Der. Cette année encore, ce fut l'occasion de visiter de belles expos photo, de revoir quelques connaissances et de discuter avec pas mal de monde.
J'ai enfin craqué au stand Canon et après avoir rejeté de canon 7D que je trouvais moins bon que mon bon vieux 50D, j'ai investi dans le 7d Mark 2. Cette fois, je pense que les évolutions apportées en valaient la peine. Le mode de prise de vue silencieux inédit a suffi à me convaincre. Enfin un boitier reflex qui permettra de photographier un mammifère sans être repéré dès le premier déclenchement ! Pour le reste, sa gestion du bruit numérique dans les hautes sensibilités est un peu meilleure, et sans faire de miracles, je pense quand même que des photos de chevreuil à la tombée de la nuit à 3200 iso deviendront à eu près exploitables. Reste à voir à l'usage si l'autofocus très perfectionné sera plus précis que sur les anciens boitiers, car ça reste l'essentiel pour moi. Il y a beau avoir 65 collimateurs et 3 kilomètres de réglages possibles, si ça ne focalise pas au bon endroit ça ne sert à rien !

Durant le festival, Estelle et Catherine ont réussi à me faire quitter le stand pour aller photographier les grues au coucher du soleil. Pour l'occasion, j'ai emprunté un 200-400mm F/4 chez Canon pour mettre devant mon nouveau 7D. Canon présentait une coupe de ce beau joujou, qui aide bien à comprendre pourquoi ce truc coute 11000 euro !

IMG_3164_copie.jpg
Au final, on a vu peu de grues, mais heureusement, les cormorans sont venus remplacer les stars du festival:

8L7A0031.jpg
8L7A0065.jpg
8L7A0056camraw.jpg
8L7A0079dpp.jpg
Un petit vol de cygnes est venu clore la séance !

8L7A0091dpp.jpg
De retour dans le Pays de Gex, j'ai retrouvé notre "bouillasse" habituelle en hiver. Changement d'ambiance avec cette jolie buse !

_L7A0172.jpg
Pour clore ce chapitre, hier je suis allé à la rencontre de mes titis pour la première fois de la saison. Nouveau test assez concluant pour le 7d mark 2, qui s'est pas mal débrouillé dans la grisaille à 1600 iso...

_D2_0309.jpg

samedi 8 novembre 2014

Dernières nouvelles

Ce dernier mois, j'ai encore eu très peu de temps à consacrer à la photo. Ça commence sérieusement à me manquer ! Il y a aussi un autre truc qui m'agace, c'est la présence systématique de chasseurs partout où j'ai envie de prospecter durant les week-end. Je ne sais plus trop où aller en ce moment.

Lors d'un week-end à Chambéry, j'ai pu faire quelques digiscopies, sans prétention, du Fuligule milouin depuis un observatoire. Voici la femelle:

IMG_3058.jpg
et le mâle, plus joli, comme c'est toujours le cas chez les canards (je n'oserai pas généraliser ce constat...):

IMG_3035.jpg
IMG_3081.jpg
Et puis il y a cette fichue tortue de Floride, espèce invasive, qui est venue prendre un bain de soleil devant moi. J'aurais préféré voir une belle cistude, notre tortue indigène toujours présente sur le lac, mais tant pis, ce ne sera pas pour cette fois...

IMG_3107.jpg
Le week-end dernier, il s'est passé un truc marrant. J'étais avec Jonathan, un copain qui a la chance de voir des chevreuils depuis chez lui. On était planqué dans une grande haie, espérant voir un chevreuil et ne pas voir de chasseur, et puis comme c'est l'automne des feuilles mortes tombaient en faisant du bruit, et là Jon me dit "c'est chiant, avec le bruit des feuilles qui tombent on a toujours l'impression qu'il y a une bestiole qui passe". Il n'a même pas fini sa phrase qu'un magnifique renard au pelage somptueux débarque à 5 mètres de nous. Ce n'était pas les feuilles cette fois ! Et bien sur moi je venais de décaler mon matériel photo pour viser les potentiels chevreuils dans le pré, alors que 5 minutes avant il était encore devant moi et visait l'endroit ou le renard s'est pointé. Et comme il nous a fixé pendant quelques secondes avant de déguerpir, j'aurais eu le temps de faire un magnifique portrait. Au final, une belle observation un peu frustrante, et peu de temps après, on a pas vu de chevreuils mais on a vu des chasseurs... Cool !

Pour finir ce petit message, je voulais dire un mot sur un grand photographe. J'ai rencontré Christophe Sidamon-Pesson au festival de Montier en Der en 2010, devant l'une de mes première photo de tichodrome que j'exposais fièrement sur le stand de Carl Zeiss, avec qui je débutais un partenariat. C'est sa maman, avec qui j'avais discuté un peu avant, qui lui avait dit de venir me voir. En effet, Christophe, photographe professionnel, était en train de réaliser un travail incroyable sur le Tichodrome, ce petit oiseau qui le passionnait encore bien plus que moi. J'ai ainsi rencontré quelqu'un de très sympathique, simple, calme, sensible et passionné par son travail. Je l'ai revu à plusieurs reprises par la suite, toujours avec grand plaisir. Christophe était un photographe très spécial, il aimait la simplicité, et il n'aimait pas ce que devenait la photographie animalière aujourd'hui, c'est à dire la course à la photographie sensationnelle, en oubliant presque l'éthique et le respect de la nature. Il ne s'était d'ailleurs pas rendu au festival de Montier en Der l'an dernier pour fuir cette "course". Christophe, en plus d'être photographe, était un philosophe, plus exactement un "penseur" comme il le disait, il regardait le monde et le comportement des gens de l'extérieur et l'analysait à sa façon. Son point de vue était très intéressant, et je le partageais en grande partie.

Depuis quelques jours, j'ai appris sur les forums, sans avoir trop de détails, que Christophe nous a quitté à l'âge de 39 ans. Il nous laisse de belles images et une belle vision de la photographie de nature, dont un travail unique sur le Tichodrome échelette. Je termine par une petite phrase issue de sa dédicace de son ouvrage consacré au Tichodrome:
"Nulle autre flamme que celle nourrie par la quête n'est en mesure de faire briller les trésors cachés"
Vous pouvez découvrir le travail de Christophe ici.

dimanche 16 mars 2014

Nouvelle visite chez Titi

L’autre jour, je retourne au Tichodrome. Sur le chemin qui mène au site, je ne peux m’empêcher d’être attentif au moindre bruit suspect dans les bois aux alentours. Je ne sais pas pourquoi, j’ai l’impression qu’un Lynx peut surgir à tout moment… Après m’être recueilli quelques secondes à l’endroit de ma rencontre avec la bête, me voilà reparti sous les falaises de Titi. J’installe le matériel photo quelques mètres plus en retrait de la falaise par rapport à d’habitude. Ceci permet d’avoir une vue plus dégagée sur la falaise. En temps normal, je suis également exposé aux chutes de pierres et de blocs de glace à cet endroit, mais vu la température actuelle pas de risque. Le problème est qu’à cet endroit la pente est raide et il est difficile de rester. Je me pose donc à côté sur un petit replat. De toute façon les tichodromes on les voit venir, j’aurai le temps de rejoindre mon matériel si un oiseau se pointe.

Enfin en théorie. Car juste pour me faire mentir, un oiseau se pointe subitement 30 minutes après et se perche à 5 mètres de moi. Super, mon appareil photo est 4 mètres plus loin ! Il redécolle et se rapproche encore, 4 mètres. Il est suspendu à 2 mètres du sac photo que j’ai posé au pied de la falaise ! J’essaie de rejoindre lentement mon matériel mais titi s’envole et part se cacher dans une petite grotte 20 mètres plus loin. Quelle idée j’ai eu !!!

Un peu plus tard, alors que cette fois je suis bien resté agrippé dans la pente devant mon matériel, titi se pointe à nouveau et se perche au dessus de ma tête à gauche. Je suis obligé de me tourner sur le côté et de mettre les pieds à un endroit ou ça glisse pour essayer de le viser. Mais manque de chance, je suis en butée de ma tête pendulaire et je vois juste les pattes de Titi. Il faudrait que je puisse incliner plus le matériel mais pas moyen. Bizarrement d’ailleurs la butée n’est pas franche mais un peu molle. Titi saute 1 mètre plus loin, et ça y est en forçant un peu j’arrive à le cadrer. Sauf que mes pieds glissent et que je me retrouve vite à moitié suspendu et agrippé à mon reflex, lui-même suspendu au trépied qu’heureusement j’ai bien ancré au départ dans la pente…
J’arrive à faire quelques photos. Titi commence à avoir sa bavette noire, qui fait partie de son plumage nuptial.

_MG_7142camraw.jpg
_MG_7155camraw.jpg
_MG_7166camraw.jpg
_MG_7178camraw.jpg

Une fois l’oiseau parti, je comprends que c’est l’épaisseur de la sangle du 500mm, enroulée autour de la tête pendulaire pour éviter qu’elle ne se balance avec le vent, qui a réduit l’angle d’inclinaison maximal de la tête. Sans ça j’aurai pu faire plein d’autres photos de l’oiseau avec plus de proximité ! Encore une fois bravo à moi…

Un peu plus tard, un titi se pointe subitement. J’ai le temps de faire une petite série de photos avant qu’il ne décolle. Je vous passe les photos du décollage, encore une fois mes réflexes ont été bien insuffisants !

_MG_7204camraw.jpg

Le couple de grands corbeaux fréquente à nouveau la falaise et va probablement se réinstaller au même endroit que les 2 années précédentes, même si l’an dernier ils ont abandonné la reproduction assez tôt. Ils ont fait quelques passages, mais difficile de faire des photos. A un moment un oiseau se pointe à ma hauteur, il vole droit sur moi, je l’ai plein cadre, mais rien à faire, l’autofocus ne fonctionne pas et reste sur la montagne 3km derrière. Lors d’un autre passage, l’autofocus finit par accrocher sur l’oiseau, mais au moment où j’appuie, il repart je ne sais pourquoi à nouveau sur la montagne. Du coup ça fait une belle photo !

_MG_7196.jpg

Je reste jusqu’au coucher du soleil mais plus rien. Pas de Lynx non plus en redescendant. Faut pas rêver !

- page 2 de 7 -