Accueil L'Auteur Ethique Technique Photos Journal Liens Contact

Actualité     



Retrouvez ici les nouvelles du site, notamment mes aventures photographiques. Le but est de parler davantage du contexte qui accompagne les images, et de montrer que la photographie d'oiseaux est loin d'être facile. Sujets absents, affûts et photos ratées, occasions manquées constituent l'essentiel des sorties !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - autofocus

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 20 avril 2014

Vautours, le bêtisier

Bon alors voilà, comme promis voici le bêtisier de ma sortie "Vautours". Alors quand on veut se la péter devant d'autres photographes avec un gros 500mm, et bien il faut assumer. Et oui, ça grossit tellement qu'on a vite fait de couper l'oiseau quand il passe à toute allure tout près. Et c'est bizarre, mais j'ai l'impression que l'autofocus prend un malin plaisir à faire une bonne mise au point uniquement quand mon cadrage est loupé... Admirer ce beau cadrage, soigné, un suivi de l'oiseau impeccable. Je prend 2 photos en rafale (à une cadence de 6,3 images/seconde). Et bien si la première est impeccable, sur la 2ème j'ai déjà perdu le rythme et une aile est coupée:

_MG_7363.jpg
_MG_7364.jpg


Et comme par hasard, la première photo est floue, et la 2ème est nette. Pourquoi c'est pas le contraire ?:

_MG_7363r.jpg
_MG_7364r.jpg
Pour être un peu technique, la mise au point est sensée se faire précisément au centre de l'image car j'ai utilisé le collimateur central. Elle ne peut pas se faire ailleurs en théorie, mais en pratique c'est autre chose...
Regardez cette belle photo du Gypaète. Bon mon cadrage est un peu loupé, je vous l'accorde. On va dire que ça vient de ma rotule qui n'a pas un mouvement assez fluide. En tout cas ça m'arrange bien de rejeter la faute sur ma rotule chinoise...:

_MG_7542.jpg
Normalement l'autofocus ne pouvait pas faire le point sur le vautour totalement absent du centre de l'image. Et pourtant c'est la photo la plus nette de la série, regardez-moi cet oeil ! Sur les autres photos ou l'oiseau est au centre c'est bizarrement moins nette...:

_MG_7542r.jpg
En parlant du gypaète, c'est bizarre il semble prendre la route pour voyager ! Bon c'est original comme photo non ?...

_MG_7638.jpg
Bon revenons à nos vautours fauves. En général quand on photographie un oiseau en vol il faut cadrer de façon à dégager la vue devant l'oiseau. Par exemple, il vaut mieux cadrer comme ceci:

_MG_7666.jpg
plutôt que comme cela:

_MG_7665.jpg
Mais voilà, dans cette rafale quand c'est bien cadré c'est floue et quand c'est mal cadré c'est net, comme d'habitude...

_MG_7666r.jpg
_MG_7665r.jpg
Vous allez dire que j'exagère. Ben en voilà une autre série de 2 photos prises à la suite:

_MG_7815e.jpg
_MG_7815.jpg
_MG_7817e.jpg
_MG_7817.jpg
Vous devez vous dire qu'il y a forcément des exemples dans mes photos ou c'est l'inverse. Ben j'ai bien cherché et j'ai pas trouvé ! Y a peut-être celle-ci, qui montre d'ailleurs que l'autofocus peut se montrer très performant: En 0,16s, la mise au point passe du vautour à la forêt totalement plongée dans le noir, chose qui paraissait peu probable étant donné que l'autofocus utilise le contraste qui était inexistant dans la forêt !

_MG_7686.jpg
_MG_7687.jpg
Bon ici je suis d'accord ça vient de moi. Pourtant j'étais sur de l'avoir bien cadré !

_MG_7718.jpg
Là l'autofocus n'a pas réagi lors des premières photos. Puis en 0,16s, bing le vautour est devenu net. Faudrait prévenir, moi j'ai été surpris et j'étais un peu à la traine...

_MG_7775.jpg
_MG_7776.jpg
Bah tiens là aussi moi j'étais sur de suivre le vautour correctement. C'est bizarre, mon viseur ne doit pas être aligné correctement. ça ne peut pas venir de moi c'est pas possible. Vous êtes d'accord non ?

_MG_7782.jpg

Bon d'accord j'ai encore des progrès à faire. Le message est clair: retournes voir les vautours dès que tu peux !

samedi 12 février 2011

Tel est pris qui croyait prendre…

J’ai fait une nouvelle tentative d’affût avec ma copine la Pie-grièche grise. Le but était de la prendre en photo au même endroit que l’an dernier. Le perchoir visé est le seul qu’elle utilise à peu près régulièrement en ce moment. D’ailleurs, les branches dessous sont couvertes de fientes, ce qui confirme sa présence régulière ! L’avantage de se perchoir est qu’en me mettant à gauche de la haie, elle ne peut pas me voir avant de venir se poser, car elle a pour habitude de chasser plutôt à droite de celle-ci.

En arrivant tôt le matin, elle n’est pas en vue. Cool, je vais pouvoir m’installer tranquillement, à l’abri de son regard. Je longe la haie, et voilà que pendant que je mets mon matériel en place, j’aperçois la Pie-grièche, qui m’observe depuis un frêne en face de moi ! Elle me regarde m’installer, pour la discrétion c’est loupé !

IMG_0609der.jpg

Je me permets de la prendre en photo, en me disant que ce sera certainement la meilleure photo de la journée. Une fois en place, je l’a voit 2-3 fois sur des frênes plus loin à travers la haie. Elle semble regarder si je suis toujours là, histoire de bien prendre soin de ne pas trop s'approcher...

Par la suite, elle part dans la partie haute de la friche et devient invisible. Après 1h30 d’attente, je longe la haie pour jeter un coup d’œil discret. Je l’aperçois, toujours dans la même zone. Donc je rejoins ma longue-vue et j’attends à nouveau, avec l’espoir qu’elle m’oublie et revienne se poser sur la bonne tige de frêne. Vers 11h30, il me semble l’apercevoir quelques secondes dans la haie au milieu des branches, à environ 30 mètres. Je ne sais pas si j’hallucine ou pas, car je ne vois pas grand-chose, mais je crois bien que c’est elle, avec son bandeau noir… Elle s’envole à nouveau dans la mauvaise direction. J’attends jusqu’à 12h puis je sors de ma cachette. A ce moment là, impossible de la retrouver nulle-part dans la friche… Elle a du partir chasser ailleurs, comme elle le fait régulièrement.

La Pie-grièche a encore gagné, mon perchoir est resté désert…

IMG_0652.jpg

Durant mon affût, j’ai photographié une mésange et un moineau dans la haie, en et regardant mes photos, je m’aperçois que tout est flou, comme les photos de la Pie-grièche prises au début ! Jusqu’à présent mon nouveau Canon S95 semblait parfait, mais du coup j’ai de sérieux doutes sur la fiabilité de l’autofocus. Après quelques tests complémentaires, mes doutes se confirment : la précision de l’autofocus semble très mauvaise, tout ceci m’inquiète ! Je pensais enfin mettre mon Fuji F30 à la retraite pour le remplacer par une bête de course, mais du coup ce n’est pas encore fait…

dimanche 21 février 2010

Un week-end "reflex"

Ce week-end, j'ai décidé d'emmener mon matériel reflex au lieu de ma fidèle longue-vue pour faire quelques photos. C'est difficile de se passer d'une longue-vue, mais il faut choisir. Une bonne paire de jumelles permet déjà une observation confortable en complément du matériel photo. Une petite ballade en voiture et je m'arrête au bord d'un champ ou se nourrit un groupe de Corbeaux freux. L'occasion de faire quelques photos, et de tester la précision de l'autofocus avec un réglage effectué au niveau du boitier. Les oiseaux n'arrêtent pas de bouger et visiblement l'autofocus à un peu de mal, mais les résultats ne sont pas mauvais quand même. J'arrive à obtenir quelques bonnes images:


IMG_6297.jpg
IMG_6288.jpg

J'essaie de photographier quelques oiseaux en vol mais c'est vraiment difficile de suivre l'oiseau et laisser le temps à l'autofocus d'y voir clair... ça viendra, je l'espère, avec l'expérience, même si la 2ème photo présentée ci-dessous est réussie.

IMG_6303.jpg
IMG_6289.jpg

Par la suite, je décide d'aller me promener dans mon bois préféré afin de voir si les pics commencent à se réveiller, car le printemps approche ! Finalement les oiseaux sont très calmes, aucune ambiance. Néanmoins, j’ai l’occasion d’ observer un groupe de chevreuils et de sangliers. Je tente une photo de chevreuil au milieu des arbres à 800 iso, et le résultat est plutôt réussi, j'ai été assez stable à main levée, l'autofocus à bien fonctionné et la qualité à 800 iso est vraiment sympa ! Celà change de la digiscopie...

IMG_6313.jpg

Sur le retour, je croise le chemin d'une troupe de sangliers. Ils n'ont pas la grâce du chevreuil mais ce fût une rencontre sympathique quand même !

Ce matin, le week-end se poursuit avec un superbe soleil par une promenade au bord du Rhône, aux étangs de l'Etournel. C'est une zone ou l’on croise peu d'oiseaux, mais j'aime m'y promener car on tombe régulièrement sur des mammifères, et les traces de castor y sont vraiment impressionnantes, même si observer directement la bête n'est pas chose facile.

IMG_8591.jpg
IMG_6324.jpg

Cette promenade est l'occasion de voir quelques oiseaux habituels. Les pinsons commencent à chanter, les pics épeiches montrent quelques comportements reproducteurs. Cette ambiance rappelle le printemps, qui se rapproche tranquillement mais surement ! Je surprends un Grand Cormoran en train de s'envoyer un poisson-chat. Connaissant bien l'oiseau (extrêmement farouche), je sais qu'il est déjà trop tard et qu'il va s'envoler dans quelques secondes. J'essaie alors de le photographier, mais sans surprises il prend son élan dans une direction opposée à la mienne !

IMG_6333.jpg

Pour découvrir plus amplement la faune de la réserve des étournel, je vous invite à visiter le site de Bertrand, le "photographe en chef" de la réserve.

Sur le chemin du retour, je passe dans la zone de la Pie-grièche grise et des merles, mais aucun oiseau n'est présent. Le temps plus doux ce des derniers jours à du modifier leurs habitudes. La Pie-grièche grise, elle, devrait bientôt repartir vers de nouvelles aventures sur son territoire de reproduction !

Cet après-midi, je retourne me promener dans mon bois préféré. Cette fois j'ai la chance d'entendre un Pic mar crier, venant briser le silence d'une ambiance toujours très calme. Je revois également 5 chevreuils, 14 sangliers et un lièvre, mais à chaque fois, bien sur, ils m'ont repéré avant que je ne les voient...

samedi 20 février 2010

Evolution du matériel photographique !

Il y a peu de temps, j'ai franchi le pas... Je me suis offert du matériel photo reflex ! Me voici maintenant propriétaire d'un Canon 50D et d'un objectif EF 400mm f/5,6 L USM. Le but n'est pas de remplacer la digiscopie mais d'y apporter un complément, sensé être mieux adapté pour réaliser des photos dynamiques ou capter des instants furtifs. Mes premiers pas avec ce matériel ont été assez laborieux. Toutes les photos prises étaient floues. J'ai cherché pourquoi et me suis aperçu d'un bon décalage de l'autofocus. Cela s'appelle le "front-focus", c'est à dire que la mise au point est effectuée en avant du sujet. Pour du matériel coutant 2000 euros au meilleur prix, c'était plutôt une bonne nouvelle ! J'ai donc tout ramené au SAV Canon en expliquant le problème, et une semaine plus tard, je récupère le matériel. Rapide le SAV ! Sauf qu'après quelques essais, rien n'a changé, les photos sont toujours floues à souhait !!! Seule solution, utiliser des "microréglages" du 50D qui permettent de décaler l'autofocus pour rattraper le problème...

Je ne suis pas tellement d'accord avec cette solution, et je pense recontacter le SAV pour avoir des explications. Car même en décalant l'autofocus, la mise au point est assez aléatoire, en tout cas beaucoup moins précise qu'en digiscopie, alors que naïvement j'aurais pensé le contraire... Du coup, soit je ne maîtrise pas encore mon matériel reflex, soit mon matériel à réellement un problème d'autofocus, ou alors la digiscopie est une meilleure technique photographique que la photo reflex...

Affaire à suivre...

Au fait, le plus logique dans tout ça, c'est que j'ai attendu de refaire entièrement mon site autour de la digiscopie pour commencer la photo reflex... Il y aura quelques modifications à faire !