Accueil L'Auteur Ethique Technique Photos Journal Liens Contact

Actualité     



Retrouvez ici les nouvelles du site, notamment mes aventures photographiques. Le but est de parler davantage du contexte qui accompagne les images, et de montrer que la photographie d'oiseaux est loin d'être facile. Sujets absents, affûts et photos ratées, occasions manquées constituent l'essentiel des sorties !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - chevreuil

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 26 juillet 2015

Ils sont chiants ces paysans...

Le lendemain de mes belles photos de renard, je retourne naturellement me planquer au même endroit. Dans la journée, le paysan est venu faire ses meules de foin. Après un peu d'attente, bingo, 2 jeunes renards sortent du même endroit que la veille et à la même heure. Ils commencent à jouer, bon ils sont un peu mal placés mais on ne sait jamais, ils vont peut-être se rapprocher !

_D2_7376.jpg
_D2_7382.jpg
_D2_7387camraw.jpg
A un moment, l'un d'eux saute sur une meule, belle observation !

_D2_7391camraw.jpg
Et puis voilà... Cette fois pas de hurlements étranges, juste le paysan qui déboule avec son tracteur pour enrubanner son foin ! Du coup les renards disparaissent, et plus rien pendant 1h30 ! Décidément !

En repartant, je croise un chevreuil pas très inquiet que j'ai largement le temps de photographier depuis la voiture. Joli, je crois que c'est ma première photo de chevreuil ou j'ai un arrière plan dégagé comme ça. Je trouve le résultat sympa.

_D2_7426.jpg
Le lendemain, retour sur place. Le paysan a enlevé ses meules, je me demande quelle perturbation je vais subir cette fois. Et au final, aucune, génial non ? Je n'ai même pas été perturbé par un renard, rien à l'horizon ce soir. En rentrant à la tombée de la nuit, voilà qu'il y a un renard dans un petit pré fraichement fauché au bord de la route ! Je le savais qu'il y avait une famille de renards ici, j'aurais mieux fait de me poster ici ce soir, en plus j'étais à 500 mètres de chez moi ! Dommage. Je fais quand même demi tour pour tenter des photos depuis la voiture. Le temps de revenir, le renard que j'avais vu est déjà parti mais il y en a un autre. Il me repère mais ne part pas tout de suite. C'est l'occasion de tester le 7Dmark2 à 3200 iso. Résultat: 2 photos à peu près nettes sur 40, l'autofocus est dans les choux à cause du manque de lumière.

_D2_7537camraw.jpg
_D2_7553camraw.jpg
Et la qualité à 3200 iso reste pour moi presque inexploitable, on reste vraiment très proche de ce que permet mon vieux 50D malgré les 6 ans qui séparent les 2 boitiers !

_D2_7553crop.jpg
Bon il faudra retenter la chose, il manque peut-être un chouilla de netteté pour appliquer un traitement optimal à la photo.

Le lendemain, je retourne au même endroit que les jours précédents, mais toujours pas de renards. Ils ont peut-être déménagé. J'assiste juste au passage d'une chevrette un peu trop loin qui vient quand même sauver ma soirée...

_D2_7571.jpg

dimanche 19 juillet 2015

Le brocard trop curieux

Suite de mes affûts aux mammifères: la fois suivante, 3 jours plus tard, je décide de m'installer dans une parcelle où j'ai eu pas mal de chance avec les chevreuils les années précédentes. Pour s'y rendre, on empreinte un chemin très boueux pleins de roseaux. Au milieu de ce chemin, je dérange 2 biches (ou 3, je ne sais plus...) qui étaient couchées dans les roseaux. Super, ça commence bien. Bon, elles partent sans hurler, c'est déjà ça, elles n'ont pas prévenu tout le bois de mon arrivée. Je m'installe et j'attends. Rien, jusqu'au passage d'un beau chevreuil qui vient droit sur moi !

Je le vise, mais il repère directement le mouvement de mon matériel. Dommage, pourtant il n'avait pas l'air très attentif. Du coup il identifie un truc bizarre mais continue sa progression pour disparaitre sur ma droite. J'ai te temps de faire des photos durant sa progression vers moi, mais elles sont toutes floues, on dirait que le 7D mark 2 n'arrive pas à suivre un chevreuil a allure réduite car c'est toujours l'arrière du corps qui est net sur les photos alors que mon suivi à moi sur ce coup est exemplaire (faut bien que je me fasse des compliments de temps en temps!). Résultat, les seules photos nettes sont parmi celles que j'ai pris lors de ses pauses destinées à me regarder pour essayer d'identifier le danger:

_D2_7291camraw.jpg
_D2_7299camraw.jpg
Le brocard n'a pas réagi du tout au bruit des déclenchements, nouveau test réussi pour le mode silencieux du 7D mark2. Y a au moins un truc qui fonctionne bien !

Après quelques minutes, voilà que le brocard se met à aboyer comme un fou dans mon dos ! Une fois rentré dans le bois, il s'est approché de moi par derrière sans faire un bruit, peut-être poussé par sa curiosité qui rappelons-le est un vilain défaut ! Il a du me sentir, ça y est je suis repéré. Une fois l'animal éloigné mais toujours en train de gueuler pour bien prévenir tout le monde, je m'en vais, faisant fuir au passage une nouvelle biche encore cachée dans les roseaux le long du chemin! Décidément il faudra trouver un autre accès pour cette parcelle !

samedi 28 février 2015

La grande loi de la photo nette

De temps en temps, il faut parler un peu des grandes lois qui régissent la photo animalière. On ne sait pas qui a inventé ces lois, et il vaut mieux car si un jour ce mystérieux fondateur se fait connaître il va ramasser ! En effet, tout est prévu pour énerver le photographe. Pourquoi le renard sort du bois à droite pendant que je regarde à gauche, pourquoi l'oiseau qui est perché depuis 5 minutes sans bouger sur son perchoir et décolle dans le dixième de seconde qui précède la prise de vue ? Pourquoi le chevreuil sort du bois pile au moment ou il n'y a plus assez de lumière pour faire une photo ? Pourquoi un promeneur avec son chien traverse le pré et fait fuir le chevreuil le seul soir ou ce dernier s'était décidé à sortir plus tôt? Pourquoi le butor étoilé que j’attends depuis 4 heures devant l'observatoire vient se poser subitement à 10 mètres pendant que je replie mon matériel, me laissant juste le temps de réaliser que je viens de rater la photo que j'ai en tête depuis plusieurs années (non non, c'est pas du vécu, pas du tout !!!!)

Parmi ces lois, il y a celle qui dit que la photo la plus nette est toujours la moins intéressante d'une série, et qu'au contraire la plus intéressante est toujours la plus floue. Illustration avec un chevreuil. Après avoir pris cette photo, ou le pylône est parfaitement net grâce à mon 7D sponsorisé par EDF, je me suis dit que je pouvais quand même faire mieux...

_D2_1795.jpg
Du coup, 20 minutes plus tard, ma techniques d'approche légendaire (je sais j'en rajoute un peu mais bon...) fonctionne. Un joli brocard se montre devant moi. Je prend une photo, mais bon il y a ce satané piquet orange derrière qui ruine ma photo:

_D2_1799.jpg
Pas de panique, le chevreuil va finir par passer devant et on ne le verra plus...

_D2_1800.jpg
ça y est, enfin une photo sans le piquet !

_D2_1801.jpg
Sauf que si on regarde les photos de près dans le même ordre, ça donne ça:

_D2_1799crop.jpg
_D2_1800crop.jpg
_D2_1801crop.jpg
La dernière, sans le piquet, est la seule qui soit floue. Dieu seul sait pourquoi, et comme en plus Dieu n'existe pas en fait personne ne sait pourquoi...

Autre exemple, j'ai remarqué que quand un oiseau est de dos, il est toujours parfaitement net. Et dès qu'il se tourne du bon côté, il devient flou. Illustration avec mon grosbec de la dernière fois: Voici 4 photos. Sur la première, l'oiseau a la tête tournée du mauvais côté. Sur la 2ème, c'est encore limite. Sur la 3ème, il est bien de profil en train de grignoter, et sur la dernière il prend une superbe pose:

_D2_1593.jpg
_D2_1591.jpg
_D2_1600.jpg
_D2_1602.jpg

Maintenant, si on regarde la netteté, on constate un dégradé de la moins intéressante à la plus intéressante. Je n'invente rien !

_D2_1593blog.jpg
_D2_1591blog.jpg
_D2_1600blog.jpg
_D2_1602blog.jpg
On ne sait pas pourquoi, mais si dans la langue française il y a toujours des exceptions qui confirment la règle, alors même que les règles ne sont pas facile à appliquer (en témoignent les fautes que je dois faire dans mes textes sans les voir), et bien dans la photo animalière j'ai vraiment du mal à trouver les exceptions...

dimanche 4 janvier 2015

Dernières images de 2014

Il y a quelques jours, j’ai rendu visite au Tichodrome. Une journée avec du soleil, exceptionnel ! Par chance les Titis se sont montrés actifs, à un moment il y en avait même 3 dans mon champ de vision. 2 se chassaient mutuellement pendant que le 3ème, caché dans une petite grotte, échappait à l’attention des deux autres…
A 2 reprises, un oiseau s’est approché à une distance raisonnable et j’ai pu faire quelques photos :

_D2_0375camraw.jpg
_D2_0380.jpg
La 2ème, avec les ailes entrouvertes, est plus sympa. Mais je vous rassure, elle est moins nette. Titi à bougé en même temps qu’il ouvrait furtivement ses ailes, comme souvent !

_D2_0456camraw.jpg
_D2_0480camraw.jpg
_D2_0395camraw.jpg
_D2_0390camraw.jpg
_D2_0401camraw.jpg
J’ai testé le mode rafale à 10 images/seconde du 7D mark2 pour photographier les décollages de Titi, pas mal du tout, mais encore faut-il que le photographe suive… et que l’autofocus aussi. Ça c’est pas gagné…

_D2_0397camraw.jpg
_D2_0582.jpg
_D2_0528.jpg
_D2_0415.jpg
Sur cette dernière, beaucoup recardée, on voit la proie de Titi juste devant lui… Le jour où je ferai la même en nette bien cadrée avec un joli fond flou ben….. non en fait je pense que je ne la ferai jamais, mais l’espoir fait vivre !

Les 2 jours suivant, la neige tombe ! Chouette, reste plus qu’à trouver de jolis animaux à placer dans cette belle ambiance. Au final, ben le premier jour je ne trouve rien. Le lendemain, en rentrant de faire des courses, j’aperçois 2 chevreuils depuis la voie rapide. Je sors et j'empreinte le chemin qui longe la voie rapide. Je m’approche au maximum en voiture, mais ça reste très loin. Tant pis, j’essaie de faire des photos d’ambiance depuis la voiture :

_D2_0615camraw.jpg
_D2_0715camraw.jpg
Sur le coup, je pense faire de belles photos, mais au final ça ne plait pas plus que ça. N’est pas Vincent Munier qui veut ! J’essaie aussi en digiscopie, mais c’est pas mieux :

IMG_3267camraw.jpg
Par contre ça devient le bazar dans ma voiture, c’est ça quand on a trop de matériel !

IMG_3290.jpg
IMG_3291.jpg
Un peu plus tard, je trouve un autre chevreuil et un petit groupe de corvidés avec corbeaux freux, corneilles noires et choucas qui terminent ma journée:

_D2_0744camraw.jpg
_D2_0786camraw.jpg
_D2_0772camraw.jpg
Le lendemain, J-R, absent le week-end, me dit qu’il a fait des photos de chevreuil lors de sa petite ballade digestive de l’après midi. Et voilà, une fois de plus, avec son modeste 550D et son petit 300mm tout léger qui tient dans une grande poche, il a fait des miracles… Je me permet de publier l’une de ses photos, que j’ai juste redressée. D’après Photoshop elle penchait à gauche de 3,3 degrés, J.R. devait avoir des restes dans le sang des repas de fêtes des jours précédents !

IMG_0056n_cr.jpg
Je lui ai demandé d’où il sortait cette lumière (photo prise en plus à 160 iso), mais il n’en sait rien. Je la trouve superbe. Ça fera peut-être remonter la fréquentation de mon site, surtout que comme la plupart des gens ne regardent que les images, ils croiront que c’est moi l’auteur…

samedi 27 septembre 2014

Souvenirs du mois d'août

Me revoilà après une longue période sans activité sur le blog, par manque de temps comme souvent. Début septembre j'ai pris 2 semaines de congés, mais j'ai opté pour mon 2ème loisir et je suis parti faire du vélo dans les Pyrénées. Ce n'est pas pour autant que je vais vous inonder de photos de paysages pyrénéens, même si c'était très joli. Le plus dur n'était pas de prendre les photos, mais de monter au sommet des cols en vélo. C'est un peu comme en photo animalière, où le plus dur est d'approcher la bête et non de prendre la photo... mais ça reste quand même vachement plus facile de monter un col en vélo que d'approcher un animal !

J'ai quand même été survolé par un Aigle botté au plateau de Beille, et j'ai assisté, sans mes jumelles malheureusement, à une curée de vautours à une centaine de mètres en contrebas de la route en montant au col du Soulor. J'ai d'ailleurs bien failli offrir un autre repas au vautours l'après-midi même dans ma 2ème montée du Soulor en plein soleil après 100 km déjà parcourus. Mais finalement, j'ai tenu le coup jusqu'au sommet, ils auront du se satisfaire de la 1ère carcasse, sur laquelle d'ailleurs il y avait surement plus a manger que sur moi (il n'y a que le Gypaète, mangeur d'os, qui se serait régalé avec moi...).

Bref, revenons à la photo animalière. Les seules choses que j'ai à exposer pour le moment, ce sont mes dernières images de chevreuils prises fin août, avant que le territoire ne redevienne celui des écologistes protecteurs de la nature à casquette orange fluo.

Il y a d'abord ce brocard aux jolis bois.

_MG_9944.jpg
Il s'est mis à venir droit sur moi, mais en longeant la bordure du bois dans laquelle j'étais planqué. Du coup, j'avais des branches devant moi et je ne pouvais qu'attendre qu'il se dégage du bord. Et bien entendu, une fois à 15 mètres de moi, il a bondi dans le bois et a disparu. Il a du me sentir car je suis resté parfaitement immobile et silencieux. Dommage...
Il y a aussi eu le soir où une chevrette est sortit avec son petit. Malheureusement, ils sont restés trop loin. Les photos sont pas mal recadrées:

_MG_9972.jpg
A un moment, un invité surprise s'est pointé, repéré par la chevrette !

_MG_9986.jpg
Un autre soir, il y a eu ce brocard qui s'est approché de lui même à 10 mètres de moi avant de me voir. Il m'a donné l'occasion de vérifier avec succès la fiabilité de ma housse antibruit maison dont je vous ai parlé la dernière fois. Aucune réaction au bruit, je pense que j'ai été finalement repéré à la vue.

_MG_0024.jpg
_MG_0067.jpg
_MG_0089.jpg
Les conditions de lumières étaient plus que limite, j'ai éclairci les images que j'ai du sous-exposer pour rester autour de 1/100s à 1600 iso. Vous avez peut-être remarqué sur la dernière image que le beau brocard a un bois cassé. Maintenant, si vous regardez les 2 premières, vous verrez que j'ai géré ça comme un pro pour que cela ne se voie pas !

Et puis finalement, il y a eu le soir ou j'ai entendu passer un renard derrière la haie dans laquelle j'étais planqué. Etant sur qu'il allait traverser dans la trouée, j'ai braqué mon objectif dans cette direction. Le goupil est sorti à l'endroit prévu, mais voilà, j'étais tellement bien camouflé qu'il ne m'a jamais repéré, et du coup je ne l'ai que de dos...

_MG_0098.jpg
Au moins j'aurai réussi cette fois à avoir un renard à 5 mètres de moi au plus près sans être repéré. Un vrai pro je vous dis !
Un peu plus tard, voilà qu'un brocard est sorti du bois de l'autre côté du pré. Puis un peu plus tard, un autre a suivi plus près à ma gauche:

_MG_0107.jpg
Le dernier sorti s'est mis à foncer sur celui qui était au fond. Un vestige du rut ??? Pour la première fois, j'ai observé 2 chevreuils s'affronter, face à face et bois contre bois !

_MG_0118.jpg
Bon, bien entendu, j'aurais préféré que ce soit celui du fond qui fonce sur celui qui était près de moi, comme ça j'aurais été aux premières loges pour les photos. Mais bon tant pis c'est comme ça. Juste après, les 2 brocards ont disparu dans le bois. Un peu après, l'un d'eux est ressorti et a traversé le pré comme s' il avait pris un bon coup sur la tête. Sans doute le perdant !...

_MG_0125.jpg
_MG_0126.jpg
_MG_0128.jpg
Je vais essayer de me remettre aux oiseaux désormais histoire de revenir dans le thème principal de mon site, mais il va falloir trouver le temps et les bons endroit, vu que de plus en plus de coins sympas sont détruits, comme le regretté verger de la chevêche et sa haie, qui rassurez vous sont devenus un joli champ de mais !

- page 2 de 6 -