Accueil L'Auteur Ethique Technique Photos Journal Liens Contact

Actualité     



Retrouvez ici les nouvelles du site, notamment mes aventures photographiques. Le but est de parler davantage du contexte qui accompagne les images, et de montrer que la photographie d'oiseaux est loin d'être facile. Sujets absents, affûts et photos ratées, occasions manquées constituent l'essentiel des sorties !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 17 février 2017

On y était presque...

Je vous plante la scène : Titi se pointe à la distance idéale, pile sur l’arête d’un rocher d'une inclinaison parfaite, plus pentu que la verticale. Un arrière plan lointain bien flou juste comme il faut. Avec mon expérience légendaire du tichodrome et mes réflexes de professionnel (ben quoi ?) je pointe titi avec le 500mm en une fraction de secondes. Bon d’accord, 2 secondes, mais c’est déjà pas mal. J’appuie sur le déclencheur, rafale à 10 images/s. Première photo, titi fait un bon en avant au moment de la photo, résultat, il y a un flou de bougé et aussi un peu de mise au point :

_D2_6699camraw.jpg
Deuxième photo, titi est cadré un peu haut vu que je n’ai pas encore réagi au bon qu’il a fait en avant lors de la première photo. La posture n’est pas idéale et en plus il est toujours un peu flou.

_D2_6700camraw.jpg
Troisième photo, l’autofocus du 7D a trouvé qu’au final c’était plus simple de focaliser sur le rocher derrière. Je suis d’accord avec lui, il bouge moins que titi, mais bon c’est pas le but !

_D2_6701camraw.jpg
Du coup je relâche le déclencheur, je remets le collimateur bien sur titi, j’appuie à nouveau, et là le corps de titi est parfaitement net, sauf que sa tête part un peu en arrière et est floue. Encore raté :

_D2_6702camraw.jpg
Photo suivante, titi décide de décoller. Pas dans la zone de netteté, visiblement.

_D2_6703camraw.jpg
Jolie posture n’est ce pas ? Joli flou aussi…

_D2_6704camraw.jpg
Bon, celle-ci se passe de commentaires, on est bien d’accord. C’était juste pour vous montrer que 3 dixièmes de secondes après le décollage, le photographe n’a toujours pas commencé à réagir à la trajectoire de titi. Mais bon, vous avez qu’à essayer, vous allez voir comme c’est dur !

_D2_6705camraw.jpg
Voilà, même si vous avez mis 3 plombes à lire ce magnifique roman écrit avec poésie, dans la réalité la scène a duré à peine une seconde et demi. Je ne sais pas vous mais moi avant de faire de la photo animalière je ne savais pas que dans la vie on pouvait rater autant de choses en 1 seconde et demi…

Ça montre quand même à quoi ressemble la photo de tichodrome. Mais bon des fois on a une belle photo quand même dans la série, heureusement. Mais pas là. Ben oui, vous allez encore en manger de la photo floue. Pas la peine d’aller changer vos lunettes si vous voyez flou, c’est normal. Enfin si le texte aussi vous parait flou alors là oui faut retourner chez Afflelou.
Voici ma plus belle image de titi pendu par une patte la tête en bas. Joli non ?

_D2_6200camraw.jpg
Ben oui, c’est le rocher derrière qui est net. J’ai vérifié, et en fait c’est moi qui m’ai loupé cette fois (me suis loupé plutôt non ? Désolé je m'ai trompé dans la phrase), le collimateur d’autofocus était pile sur la partie du rocher qui est nette au final. La scène s’est passée trop vite. Vous avez vu, je n’incrimine pas l’autofocus du 7D cette fois. Peut-être qu’un jour je serais enfin de bonne foi pour expliquer mes photos floues…

Bon, sinon, comme titi était un vrai voltigeur, j’ai pris plein de photos de ses décollages. Bon, sur celle-ci, je lui ai coupé les pattes. De toute façon, il est de dos. Dommage c’est pratiquement net :

_D2_6220camraw.jpg
Bon, sur la suivante, il est toujours de dos mais quelle belle posture ! Presque net en plus. Bon d’accord j’ai coupé un peu la queue. Les pattes ? Peut-être aussi, mais comme on les voit pas vous pourriez me laisser le bénéfice du doute…

_D2_6221camraw.jpg
Là, j’ai rien coupé, cool !

_D2_6239camraw.jpg
Bon, c’est flou, ok. Et d’ailleurs, quand je réussirais ma photo de titi en vol, dans 30 ans, faudra que je pense à avoir du soleil sur les ailes, parce que dans l’ombre ça rend pas bien. Sur les suivantes, c’est pas encore ça…

_D2_6274camraw.jpg
_D2_6285camraw.jpg
Nouveau décollage :

_D2_6413camrawe.jpg
_D2_6414camrawe.jpg
Là, il y a une chose intéressante : titi à décollé pile sur le collimateur d’autofocus. Si on regarde de près, celui-ci à réagi. On voit que le rocher est moins net sur la 2ème.

Sans_titre-2.jpg
Sans_titre-1.jpg
La mise au point s’est bien décalée un peu vers l’avant, mais pas assez pour rattraper le bond de titi. Mais bon c’est déjà pas mal… Et ça montre aussi que l’autofocus du 7D n’est pas assez rapide. Je vois déjà venir les Nikonistes. Bah ils ont qu’à essayer aussi pour voir si c’est mieux !
Par contre sur la photo suivante de la rafale, c’est à nouveau le rocher qui est bien net…

_D2_6415camraw.jpg
Un autre décollage : idem l’autofocus à un peu réagi, mais pas assez. La zone de netteté doit commencer juste derrière les pattes.

_D2_6604camraw.jpg
_D2_6605camrawe.jpg
Sans_titre-3.jpg
Bon, on va arrêter là pour les photos floues. Je voulais aussi illustrer le fait que régulièrement je fais une jolie photo mais titi ne se décide pas à tourner la tête. J’en ai plein comme ça, à chaque fois ça me fait râler :

_D2_6561camraw.jpg
Et puis une dernière que j’aime bien, titi qui joue à cache-cache. Cela arrive souvent, il disparait et réapparait derrière les rochers, il faut être attentif pour ne pas louper ses réapparitions qui ne se font jamais là où on le pensait en estimant sa trajectoire.

_D2_6449camraw.jpg
Bon, promis, la prochaine série sera des photos réussies. Enfin pas en vol, faut pas rêver non plus…

samedi 28 février 2015

La grande loi de la photo nette

De temps en temps, il faut parler un peu des grandes lois qui régissent la photo animalière. On ne sait pas qui a inventé ces lois, et il vaut mieux car si un jour ce mystérieux fondateur se fait connaître il va ramasser ! En effet, tout est prévu pour énerver le photographe. Pourquoi le renard sort du bois à droite pendant que je regarde à gauche, pourquoi l'oiseau qui est perché depuis 5 minutes sans bouger sur son perchoir et décolle dans le dixième de seconde qui précède la prise de vue ? Pourquoi le chevreuil sort du bois pile au moment ou il n'y a plus assez de lumière pour faire une photo ? Pourquoi un promeneur avec son chien traverse le pré et fait fuir le chevreuil le seul soir ou ce dernier s'était décidé à sortir plus tôt? Pourquoi le butor étoilé que j’attends depuis 4 heures devant l'observatoire vient se poser subitement à 10 mètres pendant que je replie mon matériel, me laissant juste le temps de réaliser que je viens de rater la photo que j'ai en tête depuis plusieurs années (non non, c'est pas du vécu, pas du tout !!!!)

Parmi ces lois, il y a celle qui dit que la photo la plus nette est toujours la moins intéressante d'une série, et qu'au contraire la plus intéressante est toujours la plus floue. Illustration avec un chevreuil. Après avoir pris cette photo, ou le pylône est parfaitement net grâce à mon 7D sponsorisé par EDF, je me suis dit que je pouvais quand même faire mieux...

_D2_1795.jpg
Du coup, 20 minutes plus tard, ma techniques d'approche légendaire (je sais j'en rajoute un peu mais bon...) fonctionne. Un joli brocard se montre devant moi. Je prend une photo, mais bon il y a ce satané piquet orange derrière qui ruine ma photo:

_D2_1799.jpg
Pas de panique, le chevreuil va finir par passer devant et on ne le verra plus...

_D2_1800.jpg
ça y est, enfin une photo sans le piquet !

_D2_1801.jpg
Sauf que si on regarde les photos de près dans le même ordre, ça donne ça:

_D2_1799crop.jpg
_D2_1800crop.jpg
_D2_1801crop.jpg
La dernière, sans le piquet, est la seule qui soit floue. Dieu seul sait pourquoi, et comme en plus Dieu n'existe pas en fait personne ne sait pourquoi...

Autre exemple, j'ai remarqué que quand un oiseau est de dos, il est toujours parfaitement net. Et dès qu'il se tourne du bon côté, il devient flou. Illustration avec mon grosbec de la dernière fois: Voici 4 photos. Sur la première, l'oiseau a la tête tournée du mauvais côté. Sur la 2ème, c'est encore limite. Sur la 3ème, il est bien de profil en train de grignoter, et sur la dernière il prend une superbe pose:

_D2_1593.jpg
_D2_1591.jpg
_D2_1600.jpg
_D2_1602.jpg

Maintenant, si on regarde la netteté, on constate un dégradé de la moins intéressante à la plus intéressante. Je n'invente rien !

_D2_1593blog.jpg
_D2_1591blog.jpg
_D2_1600blog.jpg
_D2_1602blog.jpg
On ne sait pas pourquoi, mais si dans la langue française il y a toujours des exceptions qui confirment la règle, alors même que les règles ne sont pas facile à appliquer (en témoignent les fautes que je dois faire dans mes textes sans les voir), et bien dans la photo animalière j'ai vraiment du mal à trouver les exceptions...