Accueil L'Auteur Ethique Technique Photos Journal Liens Contact

Actualité     



Retrouvez ici les nouvelles du site, notamment mes aventures photographiques. Le but est de parler davantage du contexte qui accompagne les images, et de montrer que la photographie d'oiseaux est loin d'être facile. Sujets absents, affûts et photos ratées, occasions manquées constituent l'essentiel des sorties !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 31 janvier 2015

Le petit Rougegorge de 2015

Le week-end dernier, à force de vadrouiller dans la campagne, j'ai trouvé quelques oiseaux à observer. J'ai l'impression que plus les années passent, moins il y a d'oiseaux. Je l'ai surement déjà dit plusieurs fois, mais ça semble se confirmer encore une fois tant il est difficile de trouver des sujets dans les secteurs habituels. Samedi matin, je pars à 5h à la frontale pour... ouai en fait non, je dors comme d'hab jusqu'à 10h pour récupérer de ma semaine de boulot ! Donc c'est un peu plus tard que je pars vadrouiller en voiture, pour finalement trouver un grand groupe de corbeaux et de pinsons au bord d'une petite route. Il se met à neiger, je me concentre sur les corbeaux mais je ne trouve pas vraiment de photos intéressantes à faire, surtout qu'ils ne semblent pas apprécier ma voiture et décollent pour se percher plus loin dès que je m'approche...

_D2_0831camraw.jpg
Le temps passe et quelques pinsons se rapprochent de la voiture. Mais au final un seul se rapproche assez pour que je puisse faire quelques photos au reflex.

_D2_0842camraw.jpg
Dimanche matin, le temps est gris, je pars tout de même avec le matériel reflex. Après avoir fait le tour du quartier sans rien voir, le décide, avant de rentrer, de prendre le chemin qui longe la voie rapide, histoire de regarder dans les champs environnant si des mammifères sont de sortie. Entre temps, le ciel s'est dégagé et il y a du soleil, miracle ! Tout à coup, 2 grosbecs décollent de la haie juste devant moi. J'arrête la voiture, histoire de voir s'il y en a d'autres ou si ces 2 là veulent bien revenir dans cette haie qui longe le chemin. Je scrute aux jumelles, j'attend, mais rien. Puis voici un petit rougegorge qui vient de poster le long de la haie 20 mètres devant ma voiture. 10 minutes passent et il n'a toujours pas bougé. Frustrant car je ne peut pas le photographier d'où je suis. Je décide alors de tenter le coup. Je démarre le moteur, je met la 1ère et j'avance tout doucement. Je coupe le contact, l'oiseau ne bouge toujours pas ! 99 rougegorges sur 100 auraient déjà foutu le camp un peu plus loin, mais cette fois j'ai du tomber sur l'exception !

Je suis maintenant près de lui, j'appuie le 500 sur la vitre de la portière et j'attend que Monsieur Rougegorge veuille bien bouger un peu. Car là y a comme un obstacle entre nous... Pourquoi j'ai pas tenté d'avancer un peu plus ???

_D2_0878dpp.jpg
En plus la haie a été taillée mais pas au taille haie... Les coupes ne sont pas très jolies, faudrait pouvoir faire une photo à un autre endroit.
Ca y est, il a bougé. Bonne nouvelle, il n'est pas mort ! Bon c'est pas encore terrible ici:

_D2_0883.jpg

Il bouge encore. Bon y a de l'idée mais c'est pas encore ça...

_D2_0886.jpg
_D2_0889.jpg
_D2_0913.jpg
Quand tout à coup, après 20 minutes de patience, le miracle se produit ! Il est pas joli mon rougegorge ?

_D2_0967camraw.jpg
_D2_0990camraw.jpg

Bon je vous l'accorde, il a choisi de se percher sur une branche broyée par la dernière taille. Il finit par repartir dans les branches, mais 10 minutes plus tard, il m'offre une jolie posture dans un bel environnement. Il y a un joli poteau électrique en béton 100 mètres derrière l'oiseau. Je le sais car quand j'ai voulu prendre une série de photos, l'autofocus ne voyait apparemment pas le rougegorge et partait systématiquement sur le poteau !!! Dans le viseur je voyait un joli poteau avec une tache orange devant... Après avoir insulté quelque secondes mon 7D, il finit par comprendre que je ne suis pas photographe chez EDF. Heureusement que le rougegorge n'a pas bougé entre temps !

_D2_1059camraw5.jpg
J'aime beaucoup cette photo. Y a pas à dire le Rougegorge est vraiment un oiseau photogénique. Une petite dernière pour finir, prise juste après:

_D2_1099camraw.jpg
L'après midi, je retourne sur place pour essayer de refaire des photos, cette fois en digiscopie. Mais bien entendu, le ciel se couvre à nouveau, plus de lumière, et je ne retrouve pas mon rougegorge magique. J'en trouve 3 le long de la haie, mais tous disparaissent sans réapparaitre lors de mes tentatives d'approche en voiture.

dimanche 4 janvier 2015

Dernières images de 2014

Il y a quelques jours, j’ai rendu visite au Tichodrome. Une journée avec du soleil, exceptionnel ! Par chance les Titis se sont montrés actifs, à un moment il y en avait même 3 dans mon champ de vision. 2 se chassaient mutuellement pendant que le 3ème, caché dans une petite grotte, échappait à l’attention des deux autres…
A 2 reprises, un oiseau s’est approché à une distance raisonnable et j’ai pu faire quelques photos :

_D2_0375camraw.jpg
_D2_0380.jpg
La 2ème, avec les ailes entrouvertes, est plus sympa. Mais je vous rassure, elle est moins nette. Titi à bougé en même temps qu’il ouvrait furtivement ses ailes, comme souvent !

_D2_0456camraw.jpg
_D2_0480camraw.jpg
_D2_0395camraw.jpg
_D2_0390camraw.jpg
_D2_0401camraw.jpg
J’ai testé le mode rafale à 10 images/seconde du 7D mark2 pour photographier les décollages de Titi, pas mal du tout, mais encore faut-il que le photographe suive… et que l’autofocus aussi. Ça c’est pas gagné…

_D2_0397camraw.jpg
_D2_0582.jpg
_D2_0528.jpg
_D2_0415.jpg
Sur cette dernière, beaucoup recardée, on voit la proie de Titi juste devant lui… Le jour où je ferai la même en nette bien cadrée avec un joli fond flou ben….. non en fait je pense que je ne la ferai jamais, mais l’espoir fait vivre !

Les 2 jours suivant, la neige tombe ! Chouette, reste plus qu’à trouver de jolis animaux à placer dans cette belle ambiance. Au final, ben le premier jour je ne trouve rien. Le lendemain, en rentrant de faire des courses, j’aperçois 2 chevreuils depuis la voie rapide. Je sors et j'empreinte le chemin qui longe la voie rapide. Je m’approche au maximum en voiture, mais ça reste très loin. Tant pis, j’essaie de faire des photos d’ambiance depuis la voiture :

_D2_0615camraw.jpg
_D2_0715camraw.jpg
Sur le coup, je pense faire de belles photos, mais au final ça ne plait pas plus que ça. N’est pas Vincent Munier qui veut ! J’essaie aussi en digiscopie, mais c’est pas mieux :

IMG_3267camraw.jpg
Par contre ça devient le bazar dans ma voiture, c’est ça quand on a trop de matériel !

IMG_3290.jpg
IMG_3291.jpg
Un peu plus tard, je trouve un autre chevreuil et un petit groupe de corvidés avec corbeaux freux, corneilles noires et choucas qui terminent ma journée:

_D2_0744camraw.jpg
_D2_0786camraw.jpg
_D2_0772camraw.jpg
Le lendemain, J-R, absent le week-end, me dit qu’il a fait des photos de chevreuil lors de sa petite ballade digestive de l’après midi. Et voilà, une fois de plus, avec son modeste 550D et son petit 300mm tout léger qui tient dans une grande poche, il a fait des miracles… Je me permet de publier l’une de ses photos, que j’ai juste redressée. D’après Photoshop elle penchait à gauche de 3,3 degrés, J.R. devait avoir des restes dans le sang des repas de fêtes des jours précédents !

IMG_0056n_cr.jpg
Je lui ai demandé d’où il sortait cette lumière (photo prise en plus à 160 iso), mais il n’en sait rien. Je la trouve superbe. Ça fera peut-être remonter la fréquentation de mon site, surtout que comme la plupart des gens ne regardent que les images, ils croiront que c’est moi l’auteur…

mardi 12 mars 2013

Nouvelles du site et du photographe

Il y a quelques jours, j'ai franchi un grand pas: j'ai acheté d'occasion un tromblon, ou encore un grand blanc, comme on l'appelle. Il s'agit d'un téléobjectif pour mon reflex, un Canon 500mm F/4 IS USM, instrument de prestige dont je rêve depuis longtemps comme tout photographe animalier.

IMG_2155.jpg
Alors qu'est ce que ça va changer? Et bien c'est beaucoup plus lourd et gros que le 400mm ou que le digiscope. Mais bon, c'est stabilité, l'optique est sensé être excellente, c'est lumineux, et associé à mon 50D, ça fait une focale de 800mm. Je me rapproche ainsi des focales que j'utilise en digiscopie. Je devrais donc maintenant faire encore un peu plus de photo reflex et un peu moins de digiscopie. Je devrais aussi rater moins de photos. Ça c'est pas cool, je vais devoir trouver de nouvelles excuses pour justifier mes photos loupées...

Du coup, pour fêter ça, j'ai mis à jour ma partie technique sur la digiscopie qui commençait sérieusement à dater. Ne chercher pas de rapport avec mon nouveau 500, il n'y en a pas... Ma partie technique est maintenant plus complète et plus actuelle. Je dis quelques mots de tous ces nouveaux appareils photo hybrides, ni compacts ni reflex, qui arrivent de partout sur le marché et qui s'avèrent être de bons candidats pour la digiscopie.

Autre information importante, car ça arrive vite: J'aurais la chance de participer au Festival de l'Oiseau qui se tiendra en Baie de Somme du 20 au 28 avril 2013. J'aurais la chance de proposer une exposition digiscopique sur le Tichodrome avec le soutien de Zeiss France que je remercie. A ce propos ça me fait penser qu'il faut que je la prépare cette expo...
Je présenterai aussi une conférence sur la digiscopie le samedi 27. D'ailleurs ça me fait penser qu'il faudrait que je commence à la préparer aussi. Y a du boulot j'y connais rien. Vous connaissez pas un bon bouquin sur la digiscopie des fois ?

Pour finir, voici en vrac quelques photos prises pendant la fin de l'épisode neigeux de cet hiver. Il parait que mon renard est trop loin et perdu dans la photo. Ben ouai bah 'ai pas réussi à faire mieux. Rien que le fait d'arrêter la voiture au bord de la route à 300 mètres d'eux les fait déguerpir en 5 secondes...

_MG_4625.jpg
_MG_4596.jpg
_MG_4557.jpg
_MG_4549.jpg

Et pour finir, j'ai visité un dortoir de hiboux moyen-ducs, dans le jardin de l'ex-femme d'une connaissance de J-R. Quelle chance d'avoir 6 hiboux tous les jours dans son jardin ! J'ai fait 1 ou 2 photos vite fait, mais j'aurais du en prendre plus car je ne pensais pas qu'elles seraient aussi bonnes une fois traitées correctement sous photoshop...

_MG_4529.jpg

dimanche 27 janvier 2013

Des bêtes à poil, pour changer

Bon alors pour faire une pause dans la série Tichodrome, on va faire un petit tour du côté des mammifères. Vous allez voir que je suis moins doué que pour les bêtes à plumes, mais bon j’essaie.
J’avais déjà parlé une fois de mon Trophycam, c’est un piège photo/vidéo de Bushnell qui permet d’avoir une paire d’yeux en permanence sur le terrain pendant que vous ronflez bien au chaud. A l’endroit ou je me pose pour photographier le Tichodrome (ça y est je vous reparle déjà de Titi, j’aurais tenu que 5 lignes…), il y a une petite grotte ou les chamois viennent régulièrement en hiver. J’ai donc décidé de poser mon piège à l’entrée de la grotte. Au début je l’ai réglé à l’œil, car il est impossible de visualiser l’image que l’objectif capture. J’avais acheté le modèle le moins cher qui n’avait pas cette option, car je pensais me le faire voler à un moment ou à un autre. Mais au final je m’en sors bien pour le moment…

IMG_8974.jpg
IMG_8977.jpg

Donc un jour que je retourne au Tichodrome, je change la carte mémoire, puis une fois rentré, je regarde les vidéos qu’il a capturées. Pratiquement rien en 2 semaines. Mais il y a quand même au moins 1 chamois, dont on ne voit que les oreilles, et pour cause, l’orientation de l’appareil est complètement loupée, il filme la voute qui est au dessus, on ne voit pas le sol… Mais au final, cette erreur aura servi à quelque-chose, car Titi est venu plusieurs fois déclencher l’appareil dans la grotte, et donc il s’est fait filmer ! Vous pouvez voir une vidéo ici. Malheureusement l'hébergement chez youtube réduit considérablement la qualité vidéo qui n'est déjà pas terrible à la base, mais il n'y a pas d'autre solution...

Le lendemain matin, il y a un brouillard pas possible, mais j’y retourne pour régler mon Trophycam. Je prends mon reflex dans le sac à tout hasard. Et c’est une bonne idée, car sur le chemin du Fort, je croise 3 chamois, plutôt curieux et pas trop farouches. Avant de me faire repérer, je tente une photo à la Vincent Munier.

_MG_4248.jpg

Bon, sur le coup, je trouve que c’est plutôt réussi, mais en regardant les photos de plus près, voilà que je m’aperçois qu’on voit la barrière de la rampe du Fort dans le fond !! Si si, regardez bien, c’est le trait blanc à droite et en dessous du chamois. Voilà, ça fout en l’air ma jolie photo d’ambiance. Ça m’apprendra à vouloir me prendre pour un bon…
J’essaie de passer sur le chemin sans me faire repérer, mais c’est râpé. J’arriverai quand même à les faire s’éloigner sans la moindre panique, prenant 2 ou 3 photos au passage juste pour illustrer mon blog :

_MG_4291.jpg
_MG_4299.jpg

Ensuite, je règle mon piège, et je repars, en photographiant une belle œuvre de dame nature, juste à l’entrée de la grotte !

IMG_1932.jpg
IMG_1933.jpg

Finalement j’aurai rendu service aux chamois, car sur le chemin du retour, je croise une famille avec plein de gamins qui courent et qui piaillent, et qui auraient fait paniquer les animaux bien plus que moi…

Les jours suivants, la neige s’installe et je suis en congé. Je prospecte la campagne environnante à la recherche de mammifères, en particulier de renards, qui normalement doivent se montrer de jour, ayant plus de mal à chasser avec la neige. J’en trouve 2, que j’observe à plusieurs reprises au même endroit. Mais impossible de les approcher, quand je fais 1 mètre dans leur direction, le plus discrètement possible, ils reculent de 10 mètres… Du coup les seules photos ne sont pas géniales, ce n’est pas encore du Fabien Gréban…

renard.jpg
renard2.jpg

Je planifie 2 affûts le matin, par une température de -10°C. Mais les 2 foirent car les animaux ne viennent pas, et moi après 2 heures sur place je suis envahit par le froid…

IMG_8966.jpg

Pour terminer cette petite histoire sur une note plutôt très très très positive, voilà que je retourne relever mon trophycam. Au milieu des vidéos de chamois plutôt nombreuses, voilà que le maître, le seigneur du Jura, alias LE LYNX apparait sur une vidéo ! Un document très rare, à savourer sans modération ici !

dimanche 31 janvier 2010

Fixation sur la Grive litorne

Hier, nouveau passage dans le coin évoqué dans le billet précédent. Les oiseaux sont toujours au rendez-vous. La neige est tombée à nouveau et le froid est omniprésent. Un joli groupe de grives litornes se nourrit sur l'un des arbustes. Cool! Cependant le soleil se couche, c'est trop tard pour tenter des photos.

Cet après-midi, je trouve un moment pour y retourner. Arrivé sur place, une bonne surprise m'attend car le groupe de grives litornes est toujours présent, et se tient dans un arbuste au bord de la route. Après réflexion, la meilleure façon de les approcher parait être la voiture. Tant mieux, la voiture est plus confortable que l'affût dans la neige ! J'ai à peine le temps de me demander si je pourrai approcher sans les faire fuir, qu'un autre véhicule passe sur la petite route (peu fréquentée heureusement) et fait partir tous les oiseaux. J'en profite pour m'avancer en voiture. Heureusement les merles et les grives reviennent rapidement. Je suis encore un peu loin mais ma voiture ne semble pas les déranger.

Je profite du passage d'une autre voiture, qui à nouveau fait partir les oiseaux, pour m'avancer plus. La longue-vue à la fenêtre, je suis maintenant bien placé.

IMG_8694.jpg

Le soleil est au rendez-vous, niveau lumière c'est pas mal du tout. Les oiseaux commencent à revenir, plusieurs grives litornes font partie du groupe. J'observe, je cadre, j'hésite, je les suis dans leurs déplacements jusqu'à ce qu'un oiseau soit bien dégagé des branches. Difficile, car comme mentionné dans mon précédent billet, les arbustes sont très encombrés, et il y a toujours des branches devant les oiseaux. A un moment, un autre photographe se pointe en voiture pour les mêmes raisons que moi. Tiens, je ne suis pas le seul paparazzi du coin??? Peut-être qu'il se reconnaîtra s'il passe par là...

De mon côté, je passe une heure sur place, avant que le soleil ne disparaisse définitivement derrière les nuages, rendant les conditions photographiques très mauvaises. Je suis bien content de cette séance photo car j'ai enfin réussi mes premières images de cet oiseau magnifique qu’est la Grive litorne (même si une petite "branchouille" vient perturber ma plus belle photo, ci dessous), et j'ai de plus pu photographier une Grive mauvis, je n'en espérais pas tant ! Voici quelques photos, dans l'ordre le Merle noir, la Grive litorne et la Grive mauvis.

DSCF4588.jpg

DSCF4603.jpg

DSCF4596.jpg

En plus de ces oiseaux, j'ai pu observer des pinsons des arbres, des étourneaux, ainsi que des mésanges bleues et charbonnières, tous venant se nourrir sur les baies.

- page 2 de 3 -