Accueil L'Auteur Ethique Technique Photos Journal Liens Contact

Actualité     



Retrouvez ici les nouvelles du site, notamment mes aventures photographiques. Le but est de parler davantage du contexte qui accompagne les images, et de montrer que la photographie d'oiseaux est loin d'être facile. Sujets absents, affûts et photos ratées, occasions manquées constituent l'essentiel des sorties !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - passereaux

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 2 octobre 2010

Petits passereaux migrateurs

Le week-end dernier (oui je sais je suis en retard mais je n’ai pas eu le temps d’écrire tout ça avant…) les chasseurs semblaient bien actifs dans le coin. Du coup moi je suis allé me promener dans une réserve au bord du Rhône où il n’y a pas de chasse. Je n’ai pratiquement jamais réussi à prendre de belles photos dans ce coin, il faut dire que les oiseaux sont en général peu abondants. Je décide de prendre la longue-vue, pensant faire plutôt de l’observation. Dès les premiers pas, je constate que les petits passereaux sont présents en quantité, ce qui est assez normal car nous sommes encore en période de migration. J’observe essentiellement des rougequeues noirs et à front blanc, ainsi que des gobemouches noirs et gris. Tous ces oiseaux chassent les insectes depuis des perchoirs en bordure des haies et arbustes. Je décide de m’attarder sur un gobemouche gris, oiseau en général peu craintif, et difficile à observer en dehors de cette période de migration. J’essaie de m’approcher de lui progressivement, puis de faire quelques photos, mais d’assez loin et avec une focale supérieure à 2000 mm. La lumière latérale oblige à corriger l’exposition, et malgré la douce lumière du matin, il y a quelques turbulences dans l’air qui limitent la qualité des photos. Mais j’arrive à un résultat sympa:

DSCF5094.jpg

Puis le gobemouche décide d’aller un peu plus loin, et j’essaie de le suivre discrètement, mais je suis bien sûr repéré et je ne peux pas l’approcher assez. C’est là qu’un pêcheur passe et met fin à ma séance d’approche…
Après un petit tour plus loin, je reviens sur les lieux, et le gobemouche est revenu au même endroit. Je décide de m’installer en affût devant le perchoir que l’oiseau semblait apprécier un peu plus tôt. Pour l’instant il est un peu plus loin, mais il pourrait revenir. Mon camouflage se limite à une écharpe bariolée qui me recouvre en partie, mais pour cet oiseau c’est normalement suffisant. Dix minutes plus tard, bingo, l’oiseau vient se percher comme prévu ! J’ai le temps de faire quelques photos, cette fois à seulement quelques mètres !

DSCF5105.jpg

Après une petite minute, l’oiseau part chasser plus loin et ne semble plus revenir. De mon côté, je poursuis ma promenade dans la réserve. Le niveau du Rhône est assez bas et chose amusante, une voiture, difficile à identifier mais en tout cas ancienne, émerge de la berge…

IMG_8760.jpg

Un peu plus loin, je retrouve des traces habituelles du Castor, qui est bien implanté dans le coin. Rien ne l’arrête, et c’est lui qui entretient la zone et veille à ce que le milieu ne se referme pas trop autour des étangs !

IMG_8762.jpg

Au final, j’aurai observé et/ou entendu pas mal d’oiseaux, et mis à l’honneur le petit gobemouche gris, spécialiste pour attraper les insectes en vol. Cet oiseau poursuit en ce moment sa migration en direction de l’Afrique, au-delà du Sahara.