Accueil L'Auteur Ethique Technique Photos Journal Liens Contact

Actualité     



Retrouvez ici les nouvelles du site, notamment mes aventures photographiques. Le but est de parler davantage du contexte qui accompagne les images, et de montrer que la photographie d'oiseaux est loin d'être facile. Sujets absents, affûts et photos ratées, occasions manquées constituent l'essentiel des sorties !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - voiture

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 31 janvier 2016

Episode neigeux

Il y a 2 semaines, il a fallu ranger le marcel et sortir la doudoune. On se serait cru en hiver !

Enfin un peu de froid et un peu de neige, une denrée qui se fait rare dans le Pays de Gex. Alors j’ai passé le week-end à prospecter les environs, afin de trouver quelques oiseaux affamés tellement mal en point qu’ils ne fuient plus devant le photographe. Ben oui ça facilite la tâche !...
Bon j’exagère un peu, même beaucoup. Je ne suis pas comme ça, mais c’est vrai que lorsque les conditions sont difficiles, les oiseaux ont tendance à se montrer un peu plus et à être un peu plus tolérants envers les dangers. Ce n’est pas pour autant qu’il devient facile de les photographier, je dirais juste que ça devient possible… En plus on repère mieux les ingénieurs de chez orange sur la neige, ça flashe bien. Ça permet d’éviter les zones dangereuses…

J’aime bien parcourir en voiture le chemin qui longe la voie rapide, en cherchant bien on trouve parfois un petit Rougegorge assez tolérant vis-à-vis de la voiture :

_D2_9359camraw.jpg
_D2_9349camraw.jpg
Le lendemain, une petite visite dans la zone à Grives litornes s’impose. Vous savez, la zone qui est déserte toute l’année sauf au moment où il y a de la neige, à croire que ces petites pommes rouges attirent les grives uniquement quand il fait très froid…
A peine arrivé, je vois dans mon rétro un gros 4x4 qui fume noir arriver et se garer derrière. Encore un ingénieur de chez orange !.. Ah non, c’est Bertrand qui a eu la même idée que moi. Je me disais bien aussi, il n’a pas le triangle « attention ivrognes armés » accroché à la lunette arrière…

Enfin bref, après avoir un peu discuté, on essaye de photographier les grives, mais rien à faire. Et puis Bertrand s’en va, et c’est à ce moment que je commence à pouvoir faire des photos. On ne dira rien mais apparemment les Dacia font moins peur aux oiseaux que les vieux 4x4…Ou alors c’est le matériel Nikon qui ne leur plait pas. Il faut dire que ça ne fait pas très sérieux…

_D2_9464camraw.jpg
_D2_9636camraw.jpg
_D2_9571camraw.jpg
_D2_9646camraw.jpg
_D2_9655camraw.jpg
Et au final, c’est une photo lointaine d’une buse qui décolle qui me plait le plus. Bon la première est plus intéressante que la 2ème, et bien sur elle est un peu floue alors que la 2ème est parfaitement nette, normal ! Il faut dire que je n’avais pas prévu le décollage, du coup je n’avais pas une vitesse suffisante pour figer le mouvement à coup sur.

_D2_9545.jpg
_D2_9546camraw.jpg

Pour terminer, voici le petit Rougegorge que j’ai pu retourner voir le mardi après midi avec ma Dacia. Une fois de plus il s’est montré peu farouche. Mais bon, timide comme à son habitude, il est beaucoup resté derrière les branches :

_D2_9669camraw.jpg
Allez, un petit effort !

_D2_9703camraw.jpg
Et puis ça y est, il se montre. Bon dommage il est sur un bout de branche mal taillé :

_D2_9739camraw.jpg
Et puis ensuite j’ai pu faire celle-ci que j’aime beaucoup :

_D2_9759camraw.jpg
Voilà, la neige est repartie, mais chance, les buses sont toujours présentes sur le spot. C’est la première fois qu’un tel rassemblement se maintient après un épisode neigeux. Du coup la prochaine fois il y aura encore des buses au programme !

dimanche 10 janvier 2016

40 buses... sans moi

Heureusement, j'ai pu profiter du week-end juste après noël pour retourner voir les buses. Depuis, le temps est bien pourri, les buses sont toujours là mais lors d'un passage hier sous la pluie je n'en ai compté que 10 (et j'ai failli embourber mon Express !). Le spot s'éteint surement à petit feu...

Le samedi 26 décembre fût une bonne journée. J'ai compté les buses régulièrement, j'en trouvais toujours 39 maximum, mais à un moment je suis quand même arrivé à 40. Impressionnant ! J'ai procédé comme la dernière fois, affût depuis la voiture garée au bord du chemin. Je suis sur place assez tôt, mais pas mal d'oiseaux sont déjà au rendez-vous.

_D2_8679camraw.jpg
La première buse a venir assez près de la voiture n'est pas du bon côté. La lumière est bonne mais l'arrière plan un peu moins !

_D2_8699.jpg
Alors il faut attendre qu'un oiseau se rapproche, que l'un de ceux qui sont perchés pas très loin se décide à venir se poser au sol pour attaquer la journée.

_D2_8712.jpg
_D2_8701.jpg
Le plus frustrant est de voir qu'une buse se rapproche petit à petit, puis qu'au moment ou elle arrive à une distance correcte, elle décide comme par hasard se s'envoler pour repartir 20 mètres plus loin. Grrrrr.... En plus les photos que je fais de dos sont toujours super nettes, ce qui n'est pas toujours le cas des photos de face ou de profil qui sont quand même plus intéressantes...

_D2_8714camraw.jpg
Le temps passe est le nombre d'oiseaux ne fait qu'augmenter. Les goélands et les mouettes commencent à arriver aussi.

_D2_8733.jpg
_D2_8738.jpg
A force d'attendre et d'espérer, quelques oiseaux viennent assez près de la voiture, plus près que la dernière fois. A un moment, j'ai même 3 oiseaux près de moi, et je ne sais plus lequel viser avec le 7D. Lequel va finir par décoller dans la bonne direction ? Impossible à savoir. La plupart du temps, les buses se déplacent à pied pour aller attraper un ver de terre quelques mètres plus loin:

_D2_8797.jpg
Ce n'est qu'en gardant un oiseau dans le viseur, parfois pendant 15 minutes, qu'on arrive a ne pas louper une petite séance de vol furtive qui ne dure en général que 2 ou 3 secondes. L'oiseau décolle sans prévenir, et dans une direction impossible à anticiper. Après, l'autofocus du 7D mark 2 se débrouille plutôt très bien et le mode rafale à 10 images /s est appréciable, ça fait juste pas mal de tri a faire dans les photos car un vol de 2 secondes engrange déjà 20 photos dans le cas ou j'arrive a suivre l'oiseau tout le long bien sur ! Après voilà, dans les photos nettes, il faut chercher la posture sympathique de l'oiseau, le bel effet de lumière, bref l'image qui sort un peu du lot. Pas évident... Voici une petite sélection:

_D2_8765.jpg
_D2_8834.jpg
_D2_8788.jpg
Un héron vient montrer son plus joli profil au milieu des buses:

_D2_8806camraw.jpg
_D2_8854.jpg
_D2_8868.jpg
_D2_8883.jpg
_D2_8920.jpg
_D2_8938.jpg
_D2_9047.jpg
_D2_9077.jpg
_D2_9085.jpg
_D2_9106.jpg
_D2_9121.jpg
Après 5h30 sur place, je commence sérieusement à avoir faim. Et bon, si vous voulez, moi, les vers de terre, c'est pas vraiment mon truc... Du coup j'arrête là, en plus l'orientation du soleil commence vraiment à réduire les possibilités de photos.

mercredi 30 décembre 2015

Encore des buses

Suite du spot à buses !
A ma 2ème visite, je suis heureux de voir que les oiseaux sont toujours au rendez-vous. Cette fois je vais voir un autre accès de l'autre côté du champ. Je découvre un petit chemin juste en bordure ou on peut s'avancer en voiture. Cool, je décide donc de me garer et d'affûter depuis mon Express. Des buses sont déjà là à mon arrivée, mais celle situées à moins de 50 mètres décollent un peu plus loin a la vue de la voiture. Une fois garé, y a plus qu'à attendre. L'affût depuis la voiture est assez confortable, on est assis sur un vrai siège, même si on est tourné sur le côté. Le 500mm est posé sur la vitre, bon ça ne vaut pas un trépied mais ça va. On peut même mettre la musique pas trop fort. Par contre, il vaut mieux baisser toutes les vitres histoire qu'il fasse aussi froid dans la voiture qu'à l'extérieur, sinon une zone de turbulence se crée entre l'air froid du dehors et l'air plus chaud qui sort de la voiture (l'intérieur est vite chauffé si le soleil tape dans les vitres). Cette zone de turbulence est donc juste située au niveau de la lentille du 500mm, et ça a tendance à flouter l'image.

IMG_4645_copie.jpg
IMG_4647_copie.jpg
Il y a du monde n'est-ce pas ? Bon là les buses sont trop loin, mais c'est dans ces moments que je fais des photos d'illustration. Quand une buse commence à s'approcher, je reste immobile et caché derrière mon boitier. Faire un mouvement dans la voiture peut faire fuir une buse, si si j'ai testé...

La lumière à cet endroit est latérale tôt le matin puis passe en contre jour. Mais je remarque de suite que ça peut faire de belles ambiances de lumière, alors du coup je décide de rester ici toute la matinée.

_D2_8550camraw.jpg
_D2_8538camraw_copie.jpg
_D2_8524camraw.jpg
Le champ attire, en plus des mouettes, goélands et corneilles, quelques hérons cendrés. Un vrai ilot de biodiversité !

_D2_8555camraw.jpg
Après 4h passés sur place, voici les plus jolies images réalisées. Les buses ne se sont pas assez approchées de la voiture, en tout moins que ce que j’espérais. Mais le résultat est déjà assez sympa !

_D2_8607camraw.jpg
_D2_8608camraw.jpg
_D2_8641camraw.jpg
_D2_8627camraw.jpg
_D2_8648camraw.jpg
_D2_8666camraw.jpg

dimanche 16 août 2015

Toujours aussi peu rusé

Après mes dernières photos, mes quelques soirées d'affût n'ont presque rien donné. Ma seule photo qui a permis de dérouiller le 7D est cette photo de chevrette planquée dans un mélange de soja et de tournesol. J'ai quand même réussi à l'approcher pour faire cette photo, puis à me re-éloigner sans me faire repérer. Avec 10 kg de matos photo encombrant je suis plutôt fier de moi !

_D2_7816camraw.jpg
Et puis un autre soir, après un affût sans rien voir, je rentre à la voiture, je démarre et après avoir fait 10 mètres, je repère un petit renard dans les herbes hautes à 30 mètres de la voiture. Incroyable, il n'a pas réagi à mes claquements de portière. J'arrête le moteur, je commence à réfléchir à quoi faire mais voilà qu'il vient m'apporter la réponse: "ne bouge pas c'est moi qui vient"!. A la portière de la voiture, je suis sa progression dans le viseur. Bon, ça commence bien, un brin d'herbe devant l'oeil...

_D2_7824.jpg
_D2_7830.jpg
Là, ça devient sérieux. Presque plus de brin d'herbe !

_D2_7835.jpg
Et puis d'un coup, un bond sur ma droite et voilà qu'il croque un campagnol ! Dommage on ne voit rien. Enfin si, toujours le brin d'herbe devant l'oeil...

_D2_7848.jpg
_D2_7854.jpg
Et puis les problèmes commencent: bien viser pour éviter de couper une partie de l'animal...

_D2_7883camraw.jpg
_D2_7895camraw2.jpg
Et puis aussi éviter ces satanés brins d'herbe !

_D2_7906.jpg
Après, la question d'essayer de ne pas couper l'animal sur la photo ne se pose plus...

_D2_7912.jpg
_D2_7923.jpg
Après une petite pose devant la voiture, le jeune renard traverse le chemin juste devant la voiture puis s'enfonce tranquillement dans le tournesol, sans avoir eu conscience du danger. J'espère qu'il apprendra à fuir l'homme comme la peste avant de se faire massacrer !
Moi je suis bien content d'avoir encore pu faire une jolie série de photos, même à 1600 iso le résultat me plait beaucoup.

mardi 23 juin 2015

Escapade en Vendée fin

Bon alors voilà, pour conclure avec la Vendée voici une petite série de photos réalisées depuis mon affût Dacia, au bord d'une petite prairie inondée qui accueillait 4 couples d'échasses et 3 couples de vanneaux. Ce jour-là, j'ai fait du vent violent permanent un allié. En effet, les oiseaux s'envolaient régulièrement pour houspiller tous les prédateurs qui passaient à proximité, rapaces, hérons, mouettes, corvidés... Puis ils revenaient se poser dans leur petite marre. En décollant et en revenant se poser, ils étaient toujours à contre vent, du coup ils se déplaçaient tout doucement et étaient presque en lévitation dans les airs, du coup j'arrivais à les cadrer à peu près et à les photographier. J'y suis resté à peu près 1 jour et demi, il faut être patient car parfois il ne se passe rien pendant 2 heures, et c'est au moment ou l'on s'endort qu'on loupe une jolie séquence !

Tout d'abord, 2 petites digiscopies prises à 100 mètres de mon site d'affût de la fameuse Echasse blanche, l'oiseau qui a les plus longues pattes proportionnellement au reste du corps. Impressionnant n'est-ce pas ?

IMG_4126camraw_copie.jpg
IMG_4147camraw_copie.jpg
Maintenant voici mon petit spot miraculeux:

IMG_4165.jpg
_D2_6481camraw.jpg
_D2_6306camraw.jpg
_D2_6296camraw.jpg
_D2_6337.jpg
Celle-ci est un poil floue, dommage j'aime bien !

_D2_6383camraw.jpg
Une foulque s'approche trop près des poussins de ce vanneau cachés dans l'herbe au bord de l'eau...

_D2_6442camraw.jpg
Même si souvent, le vanneau et l'échasse houspillent ensemble les prédateurs potentiels qui passent, le vanneau n'aime pas que l'échasse s'approche trop près de ses poussins !

_D2_6626camraw.jpg
Une autre parfaitement maitrisée...

_D2_6624.jpg
Même les échasses entre elles ne se supportent pas vraiment !

_D2_6732camraw.jpg
Encore une autre parfaitement maitrisée...

_D2_6752camraw.jpg
Quelques vanneaux:

_D2_6486camraw.jpg

_D2_6608camraw.jpg
_D2_6573camraw.jpg
Pourquoi l’échasse a-t-elle de si grandes pattes ? Et bien pour pouvoir marcher sans se mouiller même quand il y a 15 cm d'eau !

_D2_6854camraw.jpg
Parfois, les échasses s'accouplent, mais toujours trop loin ou à l'abri des objectifs indiscrets... L'accouplement se termine toujours par un petit câlin très bref:

_D2_7176camraw.jpg
_D2_7179camraw.jpg
Ce couple avait un peu plus d'avance et couvait déjà les œufs posés dans un nid rudimentaire:

_D2_6779camraw.jpg
Et voici les dernières images un peu plus abouties qui me plaisent bien !

_D2_6470camraw.jpg
_D2_6510camraw.jpg
_D2_6541camraw.jpg
_D2_6533camraw.jpg
_D2_6669camraw.jpg
Ce fut vraiment sympa de fréquenter un peu la Vendée. Quand je vois le nombre de belles photos que j'ai pu faire en seulement quelques jours... Autour de chez moi je reste parfois plusieurs mois sans faire la moindre photo intéressante. Mais même si la nature n'est pas autant "fournie" dans ma région, les prospections sont toujours un plaisir, et il est toujours plus plaisant de faire une jolie photo d'un petit rougegorge discret et farouche à côté de chez moi plutôt qu'une jolie photo d'une gorgebleue, aussi belle soit-elle, qui a déjà été photographiée par 150 personnes rien que ce printemps !

- page 2 de 7 -