Galerie > Les hors-sujets

Astrophotographie

Vers 16 ans, j'ai commencé à m'intéresser à l'astronomie. Après quelques années, j'ai un peu laissé cette passion de côté. Mais en devenant photographe, ça m'a titillé de ressortir mon télescope et de m'essayer à l'astrophotographie. La photo du ciel est très différente de la photo d'oiseaux, et est très technique. Je n'ai pas d'équipement moderne, mon matériel a 20 ans, mais ça fonctionne déjà bien. Il y a également un gros travail très délicat à faire sur le pc pour optimiser les images. Les photos présentées ici sont prises soit avec un télescope Celestron C8, soit avec mon 500mm F/4, téléobjectif que j'utilise à la base pour la photo nature mais qui se révèle parfaitement adapté à certains objets célestes de grande taille, comme la nébuleuse d'Orion où la galaxie d'Andromède. Dans les 2 cas, le matériel optique est posé sur une monture équatoriale Vixen GP motorisée avec viseur polaire. Ce type de monture, qui ne vous parle peut-être pas du tout, sert simplement à faire en sorte que le matériel optique se déplace en même temps que les étoiles (car la Terre tourne !), pour pouvoir faire des poses longues de plusieurs minutes avec des étoiles qui restent figées sur les images.

Astrophotographie

Vers 16 ans, j'ai commencé à m'intéresser à l'astronomie. Après quelques années, j'ai un peu laissé cette passion de côté. Mais en devenant photographe, ça m'a titillé de ressortir mon télescope et de m'essayer à l'astrophotographie. La photo du ciel est très différente de la photo d'oiseaux, et est très technique. Je n'ai pas d'équipement moderne, mon matériel a 20 ans, mais ça fonctionne déjà bien. Il y a également un gros travail très délicat à faire sur le pc pour optimiser les images. Les photos présentées ici sont prises soit avec un télescope Celestron C8, soit avec mon 500mm F/4, téléobjectif que j'utilise à la base pour la photo nature mais qui se révèle parfaitement adapté à certains objets célestes de grande taille, comme la nébuleuse d'Orion où la galaxie d'Andromède. Dans les 2 cas, le matériel optique est posé sur une monture équatoriale Vixen GP motorisée avec viseur polaire. Ce type de monture, qui ne vous parle peut-être pas du tout, sert simplement à faire en sorte que le matériel optique se déplace en même temps que les étoiles (car la Terre tourne !), pour pouvoir faire des poses longues de plusieurs minutes avec des étoiles qui restent figées sur les images.