Accueil L'Auteur Ethique Technique Photos Journal Liens Contact

Actualité     



Retrouvez ici les nouvelles du site, notamment mes aventures photographiques. Le but est de parler davantage du contexte qui accompagne les images, et de montrer que la photographie d'oiseaux est loin d'être facile. Sujets absents, affûts et photos ratées, occasions manquées constituent l'essentiel des sorties !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Digiscopie

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 27 avril 2017

Le coup du Martin

Bon, je ne vais pas vous mentir, je suis un peu en retard, les photos qui suivent datent du 21 février. En même temps, c’est de saison. En ce moment je suis dans le Drôme provençale en vacances et il fait 5 degrés. J’ai encore bien choisi ma semaine…

Alors voilà, donc en février, j’ai passé une semaine à Chambéry, et je suis allé tous les jours à l’observatoire d’où j’avais récemment fait les photos du butor. Le premier jour, j’étais content car il y avait des Sarcelles d’hiver tout près de l’observatoire. J’ai enfin pu faire quelques photos de mâles, qui sont de très jolis canards. C’est peut-être pour ça que les chasseurs aiment tant les dégommer !

_D2_8101camraw.jpg
Bon d’accord, rien d’exceptionnel sur cette photo. En même temps, un canard, c’est ce qu’il y a de moins intéressant à observer. C’est posé sur l’eau, c’est joli, et puis voilà… Bon, de temps en temps, ça bascule en avant pour aller chercher à manger, et ça ressort la tête toute mouillée !

_D2_8129camraw.jpg
Et puis de temps en temps, il y a une femelle de hale bièvre qui passe, avec son bec typique étudié pour attraper des poissons.

_D2_8051camraw.jpg
Toujours est-il qu’à part ça, il ne s’est pas passé grand-chose de toute la semaine. Et puis dimanche, on organisait une sortie à l’observatoire avec la FRAPNA. Et là, comme par magie, un Martin-pêcheur est apparu et s’est laissé admirer toute la matinée juste devant l’observatoire. C’était vraiment cool pour les participants de la sortie qui ont pu l’admirer dans de très bonnes conditions. Une fois la sortie terminée, Patrice, Michelle et moi décidons de faire un peu de rab pour essayer de photographier la bête. Bon, comme d’hab, je n’ai pas mon matériel photo, donc ma longue-vue et la digiscopie me sauvent la vie. Alors on s’installe, on attend un peu, et là, le Martin se pointe tout près ! Cool !

IMG_6037camraw.jpg
Sauf qu’il ne s’est pas mis du bon côté du roseau. Dommage, il ne manque pas grand-chose. Si vous regardez bien, vous verrez qu’il y les mandibules du bec arquées, on voit largement le jour à travers le bec, bizarre !
Il se déplace un peu plus loin, mais toujours du mauvais côté du roseau…

IMG_6042camraw.jpg
Et puis il disparait, et plus rien pendant 30 minutes. On décide de partir, alors on ferme l’observatoire, on fait 2 pas et puis subitement, un cri de Martin pêcheur ! Je jette un œil par-dessus la barrière, et je vois ce satané Martin posé pile au bon endroit, et cette fois du bon côté du roseau. Il est parfait. Grrrrr !!!! Du coup, on ré-ouvre l’observatoire, je redéballe le digiscope, que j’avais tout bien rangé comme il faut, la longue-vue ici, l’adaptateur là, l’APN bien rangé dans la pochette, le trépied replié et accroché au sac. Pendant ce temps, Patrice observe le Martin et me dit qu’il a une posture parfaite, avec une superbe lumière et tout. Et au moment où je termine d’assembler le digiscope, oups ben trop tard il vient de partir… Du coup on attend encore un peu, mais il ne reviendra pas. Voilà comment on loupe pour 2 minutes un très joli portrait de Martin pêcheur…