Accueil L'Auteur Ethique Technique Photos Journal Liens Contact

Actualité     



Retrouvez ici les nouvelles du site, notamment mes aventures photographiques. Le but est de parler davantage du contexte qui accompagne les images, et de montrer que la photographie d'oiseaux est loin d'être facile. Sujets absents, affûts et photos ratées, occasions manquées constituent l'essentiel des sorties !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - rassemblement

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 17 décembre 2015

39 buses, 40 avec moi !

Quand on me dit que je suis une vraie buse, je le prends toujours bien. La buse est un rapace majestueux, elle possède un œil acéré, elle est patiente et ses attaques sont nettes. Elle est la reine de la campagne, toujours perchée fièrement en hauteur à l’affût du moindre mouvement au sol, munie de ses Zeiss Victory SF intégrées aux yeux !

Par contre, pourquoi dit-on à une jolie fille qu’elle a des yeux de biche ??? Pour avoir croisé le regard d’une biche plusieurs fois à quelques mètres, moi je ne prendrais pas ça pour un compliment, y a rien de plus noir et globuleux…

Enfin bref, revenons à nos buses. Des fois, on observe de grands rassemblements de buses en hiver. C’est très rare, en tout cas dans ma région, et c’est la 4ème fois que je trouve un tel endroit au gré de mes ballades. Les oiseaux se rassemblent tous dans la même parcelle pour se nourrir de vers de terre. Curieusement, alors que la Buse variable est un oiseau d’ordinaire extrêmement farouche, dans ces conditions elle devient très peu craintive envers l’homme. A chaque fois c’est donc un spot pour espérer faire des photos de ce bel oiseau. Samedi je suis allé repérer l’un de ces rassemblements que j’avais vu par hasard pendant le boulot. J’arrive vers 9h, et je choisis un endroit pour m’installer. Une fois que le soleil aura tourné un peu, la partie du champ qui est devant moi devrait progressivement être au soleil. Car pour l’instant, 5 buses sont sur place mais au soleil, tout au fond du champ qui est immense, beaucoup trop grand pour espérer obtenir une bonne proximité avec les oiseaux. Mais il faut essayer, on ne sait jamais.

_D2_8262.jpg
Je m’installe dans la haie, avec le matériel reflex et mon filet. Le champ remonte sur le bord et du coup je suis un peu en plongée. Ce n’est pas un angle de prise de vue idéal, mais au moins je n’aurai pas en arrière plan les maisons, les poteaux et la route qui cernent l’horizon…
La partie ensoleillée est encore loin mais les buses se font de plus en plus nombreuses, regroupées toujours au soleil.

_D2_8275.jpg
_D2_8276.jpg

Le temps passe, petit à petit le soleil se rapproche de moi, mais plus lentement que prévu. Le nombre de buses augmente, ça devient incroyable car j’en compte 39 au plus fort ! Et pas une à moins de 100 mètres de moi bien entendu…

_D2_8277.jpg
A force d'attendre, 3 oiseaux viennent l'un après l'autre à une distance plus raisonnable, mais trop loin quand même. Voici une sélection de photos pas mal recadrées, prises pendant un affût d'environ 3h30. J'espère pouvoir faire mieux le week-end prochain, mais encore faudra-t-il avoir du soleil et de la chance. De plus, à chaque fois ces spots à buses disparaissent subitement dès que la neige recouvre la parcelle en question, même si ça ne dure qu'une journée. Alors pourvu qu'il ne neige pas tout de suite !

_D2_8345.jpg
_D2_8363.jpg
_D2_8381.jpg
_D2_8387.jpg
_D2_8392.jpg
_D2_8399.jpg
_D2_8484.jpg
_D2_8486.jpg
_D2_8503.jpg
_D2_8506.jpg

Autour des buses, les mouettes et les goléands sont aussi de la partie:

_D2_8515.jpg
Et le plus frappant dans l'histoire, qui confirme ce que j'ai dit au début, c'est qu'au moment ou je me suis levé pour partir, les quelques mouettes et goélands situés à moins de 100 mètres de moi ont décollé, et le seul oiseau à ne pas avoir bougé est la buse qui était à environ 80 mètres. Elle ne m'a même pas regardé !