Accueil L'Auteur Ethique Technique Photos Journal Liens Contact

Actualité     



Retrouvez ici les nouvelles du site, notamment mes aventures photographiques. Le but est de parler davantage du contexte qui accompagne les images, et de montrer que la photographie d'oiseaux est loin d'être facile. Sujets absents, affûts et photos ratées, occasions manquées constituent l'essentiel des sorties !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 29 avril 2011

Les oiseaux de la ferme du Sauvage

Cet après-midi, je suis allé affûter les hirondelles qui nichent dans la ferme de mon ami Jean-Robert. Arrivé sur place, le but est de faire des photos de transport de matériaux pour la construction du nid. Je m’installe à l’endroit le plus propice, et pour être discret, je m’allonge au sol en me recouvrant d’un filet de camouflage. J’ai pris le reflex, car après une séance de photos floues en digiscopie le week-end dernier sur une linotte, je n’ai plus trop envie d’utiliser le digiscope…

A peine l’attente commence-t-elle que je sens des trucs me chatouiller le bras gauche. Je me suis installé sur une fourmilière, super ! Je me décale donc de 2 mètres, et c’est repartit. Très vite, une hirondelle vient pile à l’endroit espéré. Je prends des photos, puis elle repart. Je regarde mes photos, et je constate que presque tout est flou. J’avais oublié que l’autofocus du reflex était peu fiable… Apparemment il a du mal à focaliser sur une tête d’hirondelle, ce qui est possible vu le peu de contraste présent. Heureusement, j’ai 1 ou 2 rescapées :

IMG_6925.jpg

Bien entendu, sur d’autres images, l’attitude de l’hirondelle me plait bien plus, mais ce n’est pas net. La plus jolie est sans doute celle-ci :

IMG_6934.jpg

Mais de près, c’est moins joli !

IMG_6934crop.jpg

Je ne le sais pas encore, mais cette hirondelle sera la seule à venir en 2 heures de temps…
Quelques moineaux viennent heureusement m’occuper un peu, ainsi qu’un chardonneret et une bergeronnette grise :

IMG_6944.jpg
IMG_6941.jpg
IMG_6961.jpg

Et là, vous vous dites tiens, c’est bizarre, il n’a pas photographié la bergeronnette ? Et bien non ! Et pourquoi ? Tout simplement parce que quand j’ai voulu, je n'y voyais pas bien clair dans le viseur du reflex. Visiblement, l’autofocus non plus. J’ai vite compris pourquoi : mon filet de camouflage était tombé devant l’objectif ! Je l’ai tiré petit à petit, mais il y en avait au moins 40 cm, je ne sais pas comment je me suis débrouillé pour me louper à ce point. Et bien entendu, quand mon objectif a à nouveau vu le jour, la bergeronnette s’est envolée !

Plus tard, j’ai tenté de photographier les hirondelles en vol au dessus d’un champ de colza, mais j’ai encore des progrès à faire. Je préfère ne pas vous montrer le massacre…