Accueil L'Auteur Ethique Technique Photos Journal Liens Contact

Actualité     



Retrouvez ici les nouvelles du site, notamment mes aventures photographiques. Le but est de parler davantage du contexte qui accompagne les images, et de montrer que la photographie d'oiseaux est loin d'être facile. Sujets absents, affûts et photos ratées, occasions manquées constituent l'essentiel des sorties !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Bruant des roseaux

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 7 juin 2016

La star de la flaque dégueu

Alors voilà la suite de la journée. Je le rappelle pour ceux qui n’ont pas suivi, je passe l’après midi devant une flaque d’eau dans un environnement franchement dégueu.

IMG_4674.jpg
Je tente le coup car j’avais vu auparavant qu’il y avait pas mal de petits oiseaux qui venaient fréquenter cette petite gouille. Je commence par me planquer avec mon filet à un endroit où je suis bien caché. Mais ce n’est pas une bonne idée, car je n’ai que le reflet du ciel sur l’eau, et comme le ciel est blanc, ça provoque un contre jour pas terrible. Une gorgebleue se pointe. Saisie en pleine course !

_D2_1053camraw.jpg
Là on la voit mieux…

_D2_1062.jpg
Elle a un plumage bizarre, c’est un mâle mais qui ressemble à une gorbebleue à miroir roux, une sous-espèce nordique. Mais son plumage nuptial n’est pas terminé, il manque du bleu sous la gorge. Alors je ne sais pas trop…

Une fois la gorgebleue partie, je change de place. Ici je suis plus visible, mais au moins les reflets sur l’eau sont carrément plus intéressants. Bon, après, la difficulté est d’avoir des oiseaux assez près, histoire d’avoir un cadrage suffisamment serré pour qu’on ne voie pas tous les éléments parasites du lieu. Comme par exemple les morceaux de brique rouges et les morceaux de fers à béton, n’est ce pas ?

_D2_1155camraw.jpg
_D2_1322camraw.jpg

Je m’aperçois que les oiseaux sont attirés par des petits vers rouges qui pullulent au bord de l’eau. Et ce sont les bergeronnettes printanières qui se montrent les plus tolérantes envers ma présence. Moi ça me va, c’est plutôt un bel oiseau !

_D2_1097camraw.jpg
En étant patient, quelques oiseaux viennent prospecter assez près de moi, et entre 2 morceaux de brique, j’arrive à faire quelques belles photos. Ce n’est pas évident car la bergeronnette a la bougeotte, elle ne reste pas souvent immobile, alors il faut suivre et croiser les doigts pour ne pas avoir trop de flou de bougé :

_D2_1174camraw.jpg
_D2_1232camraw.jpg
_D2_1477camraw.jpg
_D2_1495camraw.jpg

Au cours de l’après midi, d’autres oiseaux se pointent : Il y a le chardonneret, plutôt craintif et qui décolle dès que je le pointe avec le 500mm, où dès que la première photo est prise. Comme l’an dernier, j’ai l’impression que le bruit du déclenchement il n’aime pas trop. Oups !

_D2_1404camraw.jpg
Jolie photo loupée… De quoi, un morceau de ferraille flou en premier plan ? Non non, c’était juste un gros lombric, rien de plus naturel…
Ce coup là je l’ai eu !

_D2_1462camraw.jpg
Après il y a les linottes, tellement farouches qu’au moindre mouvement de l’objectif elles disparaissent aussi vite qu’elles sont arrivées. Il y a aussi les bruants des roseaux, assez craintifs :

_D2_1450camraw.jpg
La Bergeronnette grise se pointe aussi à un moment :

_D2_1206camraw.jpg
Et bien sur la gorgebleue !

_D2_1151camraw.jpg
Mais c’est vraiment la bergeronnette printanière qui restera la star de cet après-midi :

_D2_1501camraw.jpg
_D2_1522camraw.jpg
_D2_1524camraw.jpg
_D2_1562camraw.jpg
_D2_1569camraw.jpg
_D2_1590camraw.jpg
_D2_1701camraw.jpg
Les jours suivants, il n'y aura presque plus d'oiseaux au bord de la flaque. J'ai bien fait d'en profiter tout de suite !

dimanche 2 mars 2014

Avant-goût de printemps

Ce matin, le soleil est de la partie. Cool, j'attrape le sac avec le 500mm dedans (il est toujours aussi lourd ce sac !) et je pars sans savoir ou aller. Je décide de passer voir si la Pie-grièche grise est à sa place. Je me dis qu'elle est peut-être déjà partie vu les températures clémentes. Arrivé sur place, impossible de la trouver. Mais je remarque qu'il y a de l'activité dans la haie. Il y en a eu tout l'hiver, mais je n'ais pu photographier que le petit Rougegorge. Aujourd'hui, quelques bruants jaunes sont là, ils commencent à bien chanter, les mâles se chassent, on dirait que le printemps arrive. Je décide de m'avancer en voiture dans le chemin et de m'en servir d'affût. J'ai beau arriver lentement, le bruit de mon moteur avec le starter a fond (qui ne se régule plus depuis que le joint du collecteur a brûlé) fait partir tous les oiseaux plus loin. Bon ils ne sont pas tombés comme des mouches, c'est déjà ça. Le catalyseur fonctionne toujours !

Après un peu de patience, quelques bruants jaunes et des roseaux commencent à se montrer, mais toujours a couvert dans la végétation. Il y a notamment 2 mâles de bruants jaunes qui passent leur temps à se courser et à tourner en rond autour de ma voiture. Je les suis attentivement, et au final, lors de leur petites poses, un oiseau vient 2 fois se poser quelques instants assez près et à peu près à découvert. Cet oiseau est tellement beau que je suis bien content de pouvoir le mettre en boite !
Sur ces photos, il y a des branches en premier plan, mais heureusement elles n'apparaissent pas sur la photo car elles sont bien défocalisées:

_MG_6948.jpg
_MG_6956.jpg
Pour celle-ci, l'a moitié de la lumière a traversé la vitre arrière très sale de mon express (je voulais la laver aujourd'hui, je vous le jure!) avant d'entrer dans le fût du 500mm, mais heureusement là encore la netteté est assez bonne...:

_MG_7047.jpg
L'oiseau a décollé pendant que je prenais une série de photos, du coup sans faire exprès j'aurais pu faire une magnifique photo. Je dis "j'aurais" car de près elle est floue juste comme il faut. Je pense que c'est un mélange de flou de bougé (1/2500s) et de mise au point car l'autofocus n'a bien sur pas eu le temps de réagir au bond en avant de l'oiseau:

_MG_7049.jpg
J'ai eu moins de chance avec le Bruant de roseaux, toujours derrière des branches. Dommage !

_MG_7018.jpg
Entre 2 bruants, le petit Rougegorge a fait une apparition. J'ai du appuyer le 500mm sur le rétroviseur et me contorsionner pour faire cette photo, mais je pense que ça valait le coup ! Le Rougegorge est toujours photogénique, c'est un avantage avec cet oiseau.

_MG_7003.jpg
J'y retourne l'après midi, mais cette fois pas la moindre photo. Mais en repartant, j'aperçois très loin un point blanc dans les Zeiss. Et oui, la Pie-grièche grise est encore dans le secteur ! C'est toujours un plaisir d'observer cet oiseau. Je voulais tenter à nouveau de la photographier cet hiver, mais je n'ai pas eu le temps, et la météo n'a pas aidé. Faut bien travailler, car ce n'est pas en prenant des photos d'oiseaux que l'on gagne sa vie malheureusement !