Accueil L'Auteur Ethique Technique Photos Journal Liens Contact

Actualité     



Retrouvez ici les nouvelles du site, notamment mes aventures photographiques. Le but est de parler davantage du contexte qui accompagne les images, et de montrer que la photographie d'oiseaux est loin d'être facile. Sujets absents, affûts et photos ratées, occasions manquées constituent l'essentiel des sorties !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Hibou moyen-duc

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 27 août 2016

Etre grand pour le petit moyen...

Nous somme fin juin. J-R s’est aperçu que le couple de hiboux moyen-duc s’est reproduit cette année dans sa haie d’épicéas, comme il y a quelques années. Si ça c’est pas de la chance ! Du coup, il me dit qu’il y a 2 jeunes qui sont sortis du nid et qui se promènent sur les branches aux alentours. Les jours où ils sont en vue, il m’appelle mais je ne peux jamais y aller aux bonnes heures, du coup je me contente de quelques photos moyennes et aussi de baver un peu sur les photos de J-R toujours présent aux bons moments. Normal il habite là, et comme il est paysan il n’a rien d’autre à faire de ses journées…

Et puis début juillet, alors que J-R a repéré un jeune pas trop mal placé, il me propose un truc pour tenter de faire une belle photo. Alors voilà, plutôt que de vous expliquer les plans dignes du coyote qui tente d’attraper bip bip, je vous montre direct la mise en œuvre :

IMG_2371.jpg
Dans ces moments-là, il faut espérer que J-R maitrise un peu mieux les commandes de son tracteur que celles de son appareil photo… et il faut espérer qu’il m’en veuille pas trop d’avoir dit qu’un paysan ça foutait rein de la journée !

Bref, la montée se passe bien, le jeune moyen-duc, curieux, me regarde monter avec ses grands yeux tous ronds. Une fois bien placé, j’essaie de prendre une photo, mais le jeune hibou recule de 50 cm sur sa branche pour se cacher, sans doute intrigué par la vue d’un 500mm dans le godet d’un tracteur. Je le comprends, moi aussi je trouverais ça effrayant. Toujours est-il qu’à ce moment, J-R saute du tracteur en panique. Heuu, tu pars pas là hein ? Ouf, il ne part pas, il saisi son appareil photo, il me dit « p*****, d’ici il est super bien placé faut vite que je fasse des photos !». Et voilà la photo de J-R :

IMG_2057n_copie.jpg
Je vous rappelle qu’au même moment, il y a un autre photographe qui est planté à 4 mètres de haut dans un godet avec un 500mm et qui n’a que des branches d’épicéas bien denses sous ne nez…
Bon, après la séance photo de J-R, il avance, recule son tracteur, monte, descend, jusqu’à ce qu’on arrive à avoir une vue correcte sur le petit hibou qui ne bouge plus. Et voilà ma seule photo intéressante, prise dans une trouée millimétrée. Bon c’est déjà pas mal !

_D2_5406camraw.jpg

mardi 12 mars 2013

Nouvelles du site et du photographe

Il y a quelques jours, j'ai franchi un grand pas: j'ai acheté d'occasion un tromblon, ou encore un grand blanc, comme on l'appelle. Il s'agit d'un téléobjectif pour mon reflex, un Canon 500mm F/4 IS USM, instrument de prestige dont je rêve depuis longtemps comme tout photographe animalier.

IMG_2155.jpg
Alors qu'est ce que ça va changer? Et bien c'est beaucoup plus lourd et gros que le 400mm ou que le digiscope. Mais bon, c'est stabilité, l'optique est sensé être excellente, c'est lumineux, et associé à mon 50D, ça fait une focale de 800mm. Je me rapproche ainsi des focales que j'utilise en digiscopie. Je devrais donc maintenant faire encore un peu plus de photo reflex et un peu moins de digiscopie. Je devrais aussi rater moins de photos. Ça c'est pas cool, je vais devoir trouver de nouvelles excuses pour justifier mes photos loupées...

Du coup, pour fêter ça, j'ai mis à jour ma partie technique sur la digiscopie qui commençait sérieusement à dater. Ne chercher pas de rapport avec mon nouveau 500, il n'y en a pas... Ma partie technique est maintenant plus complète et plus actuelle. Je dis quelques mots de tous ces nouveaux appareils photo hybrides, ni compacts ni reflex, qui arrivent de partout sur le marché et qui s'avèrent être de bons candidats pour la digiscopie.

Autre information importante, car ça arrive vite: J'aurais la chance de participer au Festival de l'Oiseau qui se tiendra en Baie de Somme du 20 au 28 avril 2013. J'aurais la chance de proposer une exposition digiscopique sur le Tichodrome avec le soutien de Zeiss France que je remercie. A ce propos ça me fait penser qu'il faut que je la prépare cette expo...
Je présenterai aussi une conférence sur la digiscopie le samedi 27. D'ailleurs ça me fait penser qu'il faudrait que je commence à la préparer aussi. Y a du boulot j'y connais rien. Vous connaissez pas un bon bouquin sur la digiscopie des fois ?

Pour finir, voici en vrac quelques photos prises pendant la fin de l'épisode neigeux de cet hiver. Il parait que mon renard est trop loin et perdu dans la photo. Ben ouai bah 'ai pas réussi à faire mieux. Rien que le fait d'arrêter la voiture au bord de la route à 300 mètres d'eux les fait déguerpir en 5 secondes...

_MG_4625.jpg
_MG_4596.jpg
_MG_4557.jpg
_MG_4549.jpg

Et pour finir, j'ai visité un dortoir de hiboux moyen-ducs, dans le jardin de l'ex-femme d'une connaissance de J-R. Quelle chance d'avoir 6 hiboux tous les jours dans son jardin ! J'ai fait 1 ou 2 photos vite fait, mais j'aurais du en prendre plus car je ne pensais pas qu'elles seraient aussi bonnes une fois traitées correctement sous photoshop...

_MG_4529.jpg

mercredi 18 mai 2011

La surprise du hibou

L'autre jour, mon copain paysan fait une superbe découverte. Alerté par des cris puissants sortant de la haie de sapins qui longe la petite route à côté de sa ferme, il a découvert une famille de hiboux moyen-duc. 3 jeunes sont sortis du nid, le 4ème, lui, y est encore. Vers 20h, les jeunes se mettent à pousser des cris, ce qui permet de les localiser approximativement dans les sapins. En cherchant bien, on finit par les trouver. Mais les observer à découvert reste difficile, les petits marmots ne se montrent qu'une fois la nuit tombée ! Le premier soir, j'ai pu faire cette photo d'un jeune avec le reflex du propriétaire des lieux:

IMG_0868.jpg
Le 2ème soir, j'ai eu une bonne occasion de photo. Seul problème, quand j'ai voulu mettre en place mon digiscope, je me suis aperçu que je n'avais pas remis la carte mémoire dans le canon... ça faisait longtemps que je n'avais pas fait ce coup-là ! Dans mon sac photo, j'avais à peu près tout, sauf une carte SD de rechange, qui en ce moment est dans mon piège photo que j'utilise pour filmer les blaireaux... Résultat, je monte mon ancien fuji sur la longue-vue, mais comme cet appareil ne dépasse pas les 1/4 de seconde en vitesse, je n'ai pu faire qu'une photo trop sombre et bruitée. Mais en petit, avec une bonne retouche, elle passe très bien :

DSCF6336.jpg
Le 3ème soir, j'ai pensé à remettre la carte dans le canon. Un jeune viendra se poser une seule fois à découvert, mais à 2 secondes près, je n'aurais pas le temps de faire la photo.
A la nuit tombée, le couple surgit de nulle part. Impossible de les observer plus tôt, on dirait qu'ils passent la journée loin des jeunes, ce qui est plutôt étrange.

IMG_2685.jpg
L'un des parent vient nous survoler, nous indiquant qu'il est probablement temps de laisser leur journée, ou plutôt leur nuit, commencer. Notre présence implique en effet certainement un dérangement qu'il faut modérer pour les parents, même si le hibou moyen-duc est d’ordinaire peu craintif envers l'homme. La présence de jeunes change souvent le comportement des oiseaux !