Accueil L'Auteur Ethique Technique Photos Journal Liens Contact

Actualité     



Retrouvez ici les nouvelles du site, notamment mes aventures photographiques. Le but est de parler davantage du contexte qui accompagne les images, et de montrer que la photographie d'oiseaux est loin d'être facile. Sujets absents, affûts et photos ratées, occasions manquées constituent l'essentiel des sorties !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 25 septembre 2016

L'été des moustiques et de J-R

Ces derniers temps, pas d’activité photo, j’étais dans ma période vélo, comme l’an dernier. J’ai passé 2 semaines dans les Cévennes à découvrir les paysages de la région, et c’était vraiment sympa de traverser les Causses et de faire les gorges du Tarn et de la Jonte avec des dizaines de vautours qui planaient au dessus de ma tête. Ils surveillaient surement mon allure pour voir si j’avais des chances de caner dans une côte. Manque de chance pour eux, ce sera pour plus tard. Lors de mon passage à la maison des Vautours, j’ai eu la chance de repérer avec mes belles Zeiss SF le seul Gypaète barbu qui fréquente la région en ce moment. Il parait qu’on le voit environ une fois toutes les 2 semaines !

Bon, sinon, hier, pour profiter encore du beau temps, j’ai fait un tour en vélo de route, et dans le col de la Biche (d’ailleurs c’est des conneries y a aucune biche en haut…), y avait tout un groupe d’ingénieurs de chez Orange, répartis au bord de la route sur toute la montée. Eux aussi je pense qu’ils attendaient la fameuse biche. Enfin bref, pour moi c’était pas très rassurant de pédaler au milieu des fusils. Ce matin, je repars en VTT cette fois direction le col du Sac (c’est aussi des conneries y a pas de sac en haut), et pareil, les ingénieurs de chez Orange de partout dans la montagne derrière le col. Ils avaient mis leurs triangles à l’arrière de la voiture avec marqué « prudence ! » Ils sont vraiment sympa de se préoccuper de ma santé. J’ai suivi leurs conseils, j’ai été prudent, pas trop vite dans les descentes…

Bon, toujours est-il que ça m’a rappelé que j’avais quand même 2 ou 3 photos de bêtes à poils, prises cet été, à vous montrer, mais bon bien moins que les années précédentes. La raison principale ? Ben y en a 2 : la première, c’est l’invasion de moustiques qu’il y a eu en juillet. C’était impossible de rester dans le secteur ! Et la 2ème, ben c’est J-R qui fait toujours mieux que les autres, du coup on se dit que ça sert à rien d’y aller…

Le premier soir sympa, ça a été quand la zone intéressante à été fauchée. J’y suis allé le soir avec Jonathan, et il s’est passé plein de choses. Le seul problème, c’est qu’on est arrivé trop tard (enfin je dirais plutôt que les animaux étaient en avance), du coup on n’a pas eu le temps de s’installer et on a fait ce qu’on a pu avec les 2 renards qui mulotaient déjà dans le champ.

_D2_5423camraw.jpg

A un moment, une biche se pointe et s’immobilise. Je la cadre, et pile dans le dixième de secondes ou je prends la photo, elle tourne la tête du mauvais côté ! Elle part juste après, loupé…

_D2_5424camraw.jpg

Là, c’est la plus grosse proximité qu’on a pu avoir avec l’un des 2 renards. Après on a un peu été repérés :

_D2_5427camraw.jpg
Un peu plus tard, c’est une chevrette qui traverse sans vraiment s’arrêter, un peu trop loin.

_D2_5438camraw.jpg

Et puis encore plus tard, voilà qu’un gros sanglier et des biches traversent !

_D2_5462camraw.jpg
Je pense qu’on n'avait jamais vu autant de choses en si peu de temps ici, alors même si on n’a pas ramené de photos de concours, on a passé une très bonne soirée, avec quelques piqures de moustiques quand même…
Quelques jours plus tard, j’ai retenté ma chance. J’ai pu faire quelques photos de ce renard avec une lumière limite, puis après les moustiques ont attaqué et je suis parti en urgence !

_D2_5469camraw.jpg
_D2_5493camraw.jpg

Et puis pendant le rut du chevreuil, on a fait une petite sortie avec J-R. On s’est mis chacun d’un côté d’une petite bande de bois, pour avoir chacun notre champ. Le temps passe, rien ne se passe. Et puis d’un coup, J-R ne répond plus à mes SMS dans lesquels je lui dis que moi je n’ai rien et où je lui demande si lui il a quelque chose. Je trouve ça bizarre mais bon. Et puis plus tard, une belle chevrette déboule dans mon champ en provenance de celui de J-R. Je fais cette belle photo :

_D2_5521camraw.jpg

Elle a l’air essoufflée la chevrette non ? Ben en fait c’est normal, elle vient de se faire courtiser par un mâle juste devant J-R !!! C’est pour ça qu’il ne répondait plus, il était juste en train de faire des photos des 2 tourtereaux à 3 mètres pendant plusieurs minutes !!! Voilà l’une de ses photos, prise avec un petit 300mm, ça donne une idée :

unnamed.jpg

Bon pour l’instant j’en montre pas plus, il prend des droits d’auteur et ça coute cher !...

samedi 22 août 2015

Ah bon c'était le rut ?

Cette année, j'ai pas mal loupé la période du rut du Chevreuil. J'ai eu trop peu de temps à y consacrer. Un soir, c'est en longeant un pré (celui ou j'ai réalisé mes dernières images du goupil) en voiture que je repère un joli brocard. Je rejoins en voiture une haie me permettant ensuite de m'approcher à pied sans être vu. Le brocard, lui, repère de suite le passage de la voiture, mais il ne part pas. J'arrive donc à m'approcher à cette distance, après impossible d'aller plus loin sans être à découvert.

_D2_7929.jpg
Et puis voilà que le brocard se met à avancer droit sur moi. Je reste immobile, accroupi sous mon filet, mais je suis subitement repéré. Oups ! Le temps de faire quelques images, le chevreuil m'observe puis part à fond la caisse.

_D2_7939.jpg
Le reste de la soirée, mon affût dans un autre pré ne donne rien. Quelques jours plus tard, je me pose en affût au bord d'un autre pré. Un beau brocard finit par sortir à ma gauche. J'essaie de le cadrer lentement, mais plus je tourne le matériel à gauche, plus il se déplace à gauche. Il finit par traverser la haie pour ressortir dans mon dos. Loupé, dommage il n'était pas loin. Je me lève et me rend discrètement de l'autre côté de la haie. Je le vois s'éloigner, puis 2 prés plus loin, il semble s'arrêter et commence à manger. Je m'approche sans être vu, mais arrivé dans le bon pré, plus rien à l'horizon...

Du coup, je décide de retourner à l'emplacement où j'étais au début. Je me retourne et là, dans une petite trouée de la haie, je vois passer un autre chevreuil à environ 10 mètres de mon poste d'affût précédent. GRRRRRR....... Le temps de rejoindre le pré, il n'est plus là. Je me réinstalle, puis un 3ème chevreuil sort dans le pré mais tout au fond. Il se rapproche petit à petit, j'attends mais la lumière devient limite.

_D2_7952.jpg
Puis alors qu'il commence à arriver à une distance raisonnable, d'un coup il saute dans le bois à droite. Encore loupé ! Je décide de partir, mais voilà qu'il réapparait, poursuivi par ou poursuivant un autre brocard ! J'essaie de faire des photos à 3200 iso, mais une seule, la 1ère, sort correcte niveau netteté.

_D2_7959.jpg
_D2_7963.jpg
Le brocard dominant revient pour traverser le pré, l'occasion de tester des photos à 3200 iso. Résultat plus que correct cette fois !

_D2_7966v2.jpg
_D2_7966v2crop.jpg
Et puis alors que je remonte vers la voiture pour rentrer, j'aperçois une biche et son petit dans le pré où le 1er brocard avait disparu ! Je m'approche à couvert, mais je suis repéré tout de suite par la biche. Elles sont vraiment plus attentives que les chevreuils !

_D2_7994.jpg
Derrière, c'est la voie rapide, magnifique décor ! Je tente un autre cadrage pour éliminer l'arrière plan peu valorisant, mais il y a vraiment peu de lumière, je dois opérer en mise au point manuelle et sans trembler. La photo n'est pas tout à fait nette:

_D2_8000v2.jpg
Et une dernière avec le petit et un beau lampadaire, encore moins nette, dommage.

_D2_8016.jpg
Au final, cette dernière soirée fut riche en observations et également en occasion de photos loupées, mais il y a bien pire, souvent on ne voit rien du tout de la soirée !

vendredi 7 août 2015

Pas si rusé que ça cette fois !

Quelques jours plus tard, je me rends dans un secteur a priori intéressant. 2 soirs de suite, j’y ai repéré un jeune renard en chasse toujours dans la même parcelle, assez tard car en rentrant d’un affût à l’autre endroit ou je n’avait plus rien vu. A priori, pas de renard ce soir, du moins pas encore. Je m’avance en voiture pour me garer, et là je tombe nez à nez avec le goupil qui était bien là mais juste dans le seul recoin invisible depuis les différents points de vue sur la parcelle. Super, comme prévu il s’enfuit à fond la caisse et disparait dans les bois. Du coup, moi je m’installe dans la parcelle plus bas histoire de voir si quelque chose passe par là. La soirée passe, rien à part une biche qui traverse trop loin.

_D2_7589.jpg
_D2_7604.jpg
En rentrant à la voiture 1h30 plus tard, lorsque la lumière commence à baisser, voilà que j’aperçois le renard qui est revenu dans la parcelle ! Je ne suis pas repéré alors je tente de m’approcher en longeant le bosquet, discrètement. Pour l’instant il est très loin. Puis tout à coup, je vois un 2ème renard qui était caché derrière le bosquet à gauche et qui est plus près ! Je stoppe net, je remets mon filet et je décide d’attendre sans bouger car ça devient difficile de progresser discrètement avec 10 kg de matériel devant moi…

Le renard finit par s’approcher un peu, mais pas plus que ça :

_D2_7610camraw.jpg
Puis il disparait dans le bois très loin de moi. Le 2ème, lui, un jeune, est toujours là mais très loin. Mais voilà que 15 minutes plus tard, je vois qu’il commence à s’approcher tranquillement au gré de ses prospections. Il grossit dans le viseur petit à petit, puis il arrive miraculeusement tellement près de moi qu’il ne rentre plus entier dans le viseur ! Il ne réagit pas au bruit des déclenchements, il s’arrête juste quelques secondes pour me regarder avant de passer dans mon dos et de continuer tranquillement sa recherche de nourriture, incroyable !

_D2_7653.jpg
_D2_7655.jpg
_D2_7677.jpg
_D2_7702.jpg
_D2_7718camraw.jpg
J’essaie de me tourner lentement pour l’avoir à nouveau dans le viseur, mais je fais un petit bruit qui le fait fuir instantanément. Dommage, j’aurais mieux fait de rester immobile jusqu’à ce qu’il soit loin et de me satisfaire de mes photos déjà réalisées, mais bon ces situations sont tellement rares qu’on en veut toujours plus !

dimanche 19 juillet 2015

Le brocard trop curieux

Suite de mes affûts aux mammifères: la fois suivante, 3 jours plus tard, je décide de m'installer dans une parcelle où j'ai eu pas mal de chance avec les chevreuils les années précédentes. Pour s'y rendre, on empreinte un chemin très boueux pleins de roseaux. Au milieu de ce chemin, je dérange 2 biches (ou 3, je ne sais plus...) qui étaient couchées dans les roseaux. Super, ça commence bien. Bon, elles partent sans hurler, c'est déjà ça, elles n'ont pas prévenu tout le bois de mon arrivée. Je m'installe et j'attends. Rien, jusqu'au passage d'un beau chevreuil qui vient droit sur moi !

Je le vise, mais il repère directement le mouvement de mon matériel. Dommage, pourtant il n'avait pas l'air très attentif. Du coup il identifie un truc bizarre mais continue sa progression pour disparaitre sur ma droite. J'ai te temps de faire des photos durant sa progression vers moi, mais elles sont toutes floues, on dirait que le 7D mark 2 n'arrive pas à suivre un chevreuil a allure réduite car c'est toujours l'arrière du corps qui est net sur les photos alors que mon suivi à moi sur ce coup est exemplaire (faut bien que je me fasse des compliments de temps en temps!). Résultat, les seules photos nettes sont parmi celles que j'ai pris lors de ses pauses destinées à me regarder pour essayer d'identifier le danger:

_D2_7291camraw.jpg
_D2_7299camraw.jpg
Le brocard n'a pas réagi du tout au bruit des déclenchements, nouveau test réussi pour le mode silencieux du 7D mark2. Y a au moins un truc qui fonctionne bien !

Après quelques minutes, voilà que le brocard se met à aboyer comme un fou dans mon dos ! Une fois rentré dans le bois, il s'est approché de moi par derrière sans faire un bruit, peut-être poussé par sa curiosité qui rappelons-le est un vilain défaut ! Il a du me sentir, ça y est je suis repéré. Une fois l'animal éloigné mais toujours en train de gueuler pour bien prévenir tout le monde, je m'en vais, faisant fuir au passage une nouvelle biche encore cachée dans les roseaux le long du chemin! Décidément il faudra trouver un autre accès pour cette parcelle !

dimanche 12 juillet 2015

Le coup du sms

Nous sommes début juin. Enfin non nous somme le 12 juillet mais là pour la petite aventure photo du jour nous somme début juin et puis c’est tout. Je sais, j’ai toujours du retard, mais c’est comme ça…
Bon alors comme chaque année à cette période, je m’intéresse plutôt aux mammifères, c’est pratique car je peux aller faire des affûts le soir après le travail quand je ne suis pas trop fatigué (sinon en ronflant je fais peur aux animaux et je loupe toutes mes photos !).
Alors ce soir là, je suis en affût au bord d’un pré fauché, espérant voir passer un renard. J-R, lui, est dans une autre parcelle 200 mètres plus loin. Et comme souvent, on s’envoie des sms (en plus cette fois j’ai pensé à mettre lé téléphone sur silencieux ! ) du genre « t’as vu quelque chose ? » « non rien et toi ? » « non rien et toi ? » « ben non toujours rien fait chier et toi ? » etc etc…. bref que des choses intéressantes. Et puis à un moment, alors que je suis en train de lire le dernier sms de J-R très intéressant qui doit dire un truc du genre « y a rien je vais me barrer » je lève la tête et là une biche est en train de passer à 15 mètres de moi sans faire un bruit ! A cause de ce fichu sms je ne l’ai pas vue venir ! Je lâche le téléphone, je chope le 7D et je la cadre, mais elle est déjà en train de s’éloigner. Elle me nargue en tirant la langue, hi hi tu m’as loupée !

_D2_7238.jpg
Je continue de la suivre en espérant qu’elle finisse par faire un arrêt et par prendre la pause. Et à un moment, bingo ! Son regard est apparemment attiré par mon Express garée stratégiquement juste derrière. Elle semble détecter un danger sans vraiment être sur d’elle, moi j’ai le temps de faire 2 photos, cool !

_D2_7246camraw.jpg
_D2_7248camraw.jpg
Puis la belle aux yeux de biche s’en va tranquillement, je ne verrai rien d’autre de la soirée. Le mode silencieux du 7D mark2 semble fonctionner car la biche n'a pas réagi au bruit des déclenchements. Bonne nouvelle pour moi, espérons que cela se confirme par la suite...

- page 1 de 3