A moins d’un kilomètre

Normalement, ce printemps, j’avais prévu de pas mal bouger. Je voulais notamment descendre dans le sud pour tenter de photographier les fauvettes méridionales que je trouve très jolies et que je ne peux pas voir autour de chez moi. Et puis l’ami des chasseurs déclare qu’il faut rester chez soi et ne pas s’éloigner de plus d’1 km de son domicile. Alors je me dit que je vais en profiter pour explorer plus en profondeur les environs immédiats de mon domicile. En plus, le temps ne manque pas, étant donné que l’activité de mon entreprise s’est arrêtée 2 semaines après le début officiel du confinement.

Alors bon, en respectant le rayon d’1 km, en respectant presque un temps d’1 heure par jour (à quelques heures près…) j’ai cherché et concentré mes recherches sur une zone de ronciers qui abrite beaucoup de fauvettes à tête noire, histoire de rester dans les “fauvettes”. J’aime beaucoup ce petit oiseau, qui bien que très commun et pas trop farouche se montre peu et reste difficile à observer, surtout la femelle.

Je pense repérer un nid assez facilement en y passant beaucoup de temps, en finalement, ça s’avère beaucoup plus dur que prévu. Mais je finis un matin par observer un couple qui transporte de la nourriture, et je repère l’emplacement du nid, au milieu d’un tas de ronces qui recouvre un vieil arbre tombé au sol. Assez encombré comme milieu, mais il faut faire avec, c’est le milieu de vie de la petite fauvette !

L’après midi même, je tente un affût au milieu des ronces. Après être installé, les fauvette semblent intrigué par ce nouveau roncier qui bouge un peu et qui est équipé d’un gros 500mm ! Au début, les fauvettes ravitaillent le nid sans passer devant moi, puis commencent à se percher en vue en ressortant du nid. C’est déjà bon signe, elles ravitaillent. Au début, je reste immobile, je n’essaie pas de bouger le 500mm pour cadrer les oiseaux, j’attends un peu qu’ils s’habituent. Trente minutes après mon arrivée, les oiseaux commencent à se percher devant moi avant de plonger dans le nid. Cool, je n’ai pas l’impression de trop les déranger. Je commence à bouger l’objectif pour pointer la femelle qui s’est posée pas très loin. Et clac !

Bah mince, elle est où ?

Je vais vite découvrir que les 2 oiseaux prennent un malin plaisir à sauter sur une autre branche au moment précis ou je les vise. C’est classique chez les oiseaux ce comportement, ils se “sentent visés” et décollent tout de suite. En gros, ils me disent “on veut bien que tu nous prennes en photo, mais on te prévient, tu vas galérer !”.

Et hop, cette fois je suis juste assez rapide !

Pas facile d’avoir un environnement dégagé autour de l’oiseau. Sur la suivante, le mâle est superbe avec son béret noir hérissé, dommage les 2 petites brindilles séchées en premier plan qui viennent juste empiéter sur la tête de l’oiseau.

La femelle se montre enfin, avec son béret marron clair:

Bon, d’accord, on peut mieux faire:

Allez, un petit effort, on tourne au moins la tête du bon côté…

Bon, en fait, non, c’est pas mieux… Nouvelle tentative:

On y est presque. Encore un petit effort !

Magnifique, on y arrive !

Lorsque le mâle passe à proximité, Madame frétille des ailes:

Bien content de ces quelques images, je m’éclipse en fin d’après midi. Le lendemain, je n’y retourne pas, histoire de les laisser tranquille. Le surlendemain, je retourne sur place. Mais là, mauvaise nouvelle, plus d’activité de nourrissage. Le couple est toujours dans le coin, mais il ne se passe plus rien.

J’espère ne pas être responsable de cet échec, je ne pense vraiment pas, tout se passait bien quand je suis parti. Après m’être assuré que les oiseaux n’allaient plus au nid, je m’approche du roncier. J’avais pendant mon affût repéré le nid, on le voyait à peine dans l’ombre entre 2 feuilles de ronce. Et là, impossible de le retrouver même en allant regarder de plus près. Prédation et destruction peut-être, impossible à dire, mais en tout cas belle déception !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.