Ça bricole à la maison

Depuis qu’on n’entend plus de voitures ni d’avions, j’ai l’impression d’avoir une ouïe plus développée, et d’entendre plus de choses dans la nature. Toujours lors de mes balades à moins d’1km de chez moi, en observant les fauvettes à tête noire, j’entends au loin des toc toc toc à n’en plus finir. Je me dis tiens, il y a sans doute un pic épeiche qui fore sa future loge de reproduction pas loin. En suivant le bruit, j’arrive au pied d’un arbre jonché de copeaux.

Je lève la tête, et j’aperçois un joli trou en construction:

Malheureusement, le trou, mal orienté, ne se prête pas vraiment à la prise de vue. Dommage.

Mais un autre jour, alors que je me balade de l’autre côté du petit bois, j’entends à nouveau en sourdine des toc toc toc… Je suis le bruit, et j’arrive à nouveau au pied d’un arbre, discrètement. Je colle mon oreille au tronc: pas de doute, vu comme les coups de marteau raisonnent, c’est ici ! Cette fois, le trou est mieux placé. Je fais une séance d’observation, pour être sur qu’il s’agisse d’un couple de pics épeiche (on ne sait jamais, ça pourrait être le pic mar même si c’est peu probable). Une fois que je m’en suis assuré, et que j’ai un peu dérangé le constructeur pendant le chantier (désolé…), je décide d’installer ma tente affût devant le trou pour pouvoir faire des images de la construction sans déranger. Vous vous rappelez, le fameux affût (= abri de randonnée Queshua) que les ingénieurs de chez Orange m’avaient arraché il y a 2 ans ? Ben j’en ai trouvé un autre (Merci Dom pour le don !). J’espère que cette fois personne ne va me le piquer, parce qu’après y en a plus. J’installe donc discrètement le matos un matin, et l’après midi hop, j’arrive à rejoindre ma tente sans faire de bruit, pendant que le mâle creuse au fond de sa loge sans se douter de ma présence.

J’espère arriver à prendre des photos au moment ou l’oiseau montre le bout de son bec pour évacuer les copeaux. Et ce moment ne tarde pas à arriver et à se reproduire plusieurs fois. C’est bien la première fois que je fais aussi vite les photos que j’avais en tête !

Quand un petit rayon de soleil s’invite, c’est encore mieux. Voici une série prise en une demi-seconde:

Même si la lumière est assez faible, ça suffit. J’utilise le mode liveview pour éviter les vibrations dues au mouvement du miroir. La mise au point est faite en manuel.

J’essaie de baisser la vitesse d’obturation pour que les copeaux laissent des trainées plus longues sur les images. Ça fonctionne moyennement, y a celle-ci qui est pas mal, prise au 1/80s:

Une dernière évacuation:

Je fais bien de profiter, car dès le lendemain, l’activité de forage se réduit fortement, plus de photos ! La maison doit être assez grande pour accueillir la future famille !

Pour finir, comme ce genre de scène rend quand même mieux en vidéo, voici la version en mouvement !:

Cet article a 1 commentaire

  1. Blandine

    Et meme pas besoin de Leroy Merlin, ces images sont splendides, merci

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.